Introduction

 

Je rédige cet article pour vous faire part de mon avancée concernant l’aspect financier et entrepreneurial de mon développement personnel. C’est pour moi un pilier d’épanouissement, dans le sens où il booste l’estime de soi et la sensation d’accomplissement. Bien entendu, la finalité pour moi est la pleine disposition de mon temps et le fait d’être libre. Je parle ici de liberté financière, aussi connue sous l’appellation d’indépendance financière.

liberté financière, travail et développement personnel
Cliquez sur l’image pour accéder au site internet dont elle provient.

J’avais fait plusieurs articles traitant cette thématique par le passé et gagner ma liberté financière fait partie de mes objectifs. C’est même un objectif sur lequel j’ai travaillé tout particulièrement cette année. L’année n’est pas encore finie et je continue à développer cette composante importante de ma vie. Mon objectif étant de me constituer des revenus passifs afin d’améliorer ma condition. Cela me permettrait de m’impliquer dans des actions qui me sont chères au quotidien.

 

En effet, pour moi le travail se divise en deux : le travail choisi et le travail contraint.

 

Le travail, source d’épanouissement ou de frustration ?

 

Le travail contraint

 

Commençons par le travail contraint. Le travail contraint est tout simplement l’ensemble des tâches que l’on doit mener car on y est contraint. Le travail n’est pas forcément le fait d’être rémunéré pour une tâche. Effectivement, il est possible de gagner de l’argent sans travailler à proprement dit. Le travail c’est le fait d’effectuer une tâche ou une action qui produit un résultat et une valeur. Faire le ménage chez soi est déjà une forme de travail. Faire du jardinage peut faire partie de ce travail contraint. Aller à son lieu de travail pour y effectuer des tâches imposées alors que l’on souhaiterait faire autre chose de sa journée est clairement du travail contraint. Dans ce cas, il est rémunéré. On a tous du travail contraint à accomplir, le fait est que certains ont plus ou moins de travail contraint à faire. Le travail contraint s’oppose au travail choisi…

 

Le travail contraint est forcé. Il est source de frustration généralement et est perçu comme une corvée. C’est quelque chose que l’on doit faire parce qu’on s’y sent contraint. Le travail contraint nous vole notre temps !

 

Le travail choisi

 

J’entends par travail choisi le fait de s’impliquer dans une action par sa propre initiative. Toujours dans une optique de créer de la valeur et d’apporter un résultat, le travail choisi est psychologiquement bien plus supportable. Il est même facteur d’épanouissement. Dans le paragraphe précédent, j’ai évoqué l’exemple du jardinage comme travail contraint. Mais cela peut également être du travail choisi. Tout dépend le rapport que l’on a avec la tâche. Là encore, de même que le travail contraint peut être rémunéré, le travail choisi peut être rémunéré. Quel bonheur de pouvoir vivre de ses passions et de choisir son travail. Comprenez, Avoir une dominante de travail choisi.

 

Le travail choisi est un levier d’épanouissement et d’accomplissement personnel. C’est la face noble du travail. Lorsqu’on dit que le travail est un trésor, on parle du travail choisi où la créativité et l’application se rencontrent.

 

L’idéal à atteindre

 

Le travail est une nécessité et c’est un devoir que nous devons accomplir en tant qu’être humain. C’est ainsi. En revanche, on peut jouer sur plusieurs paramètres concernant le travail. Il peut s’agir du temps que l’on y passe et de l’effort que l’on y apporte. Egalement, le fait d’avoir une répartition du travail choisi supérieur au travail contraint est plus épanouissant. D’ailleurs, le travail contraint est délégué ou automatisé dés que possible. Il est sans valeur ajouté pour celui qui le fait. Le travail choisi en revanche peut combler et stimuler un homme.

 

L’idéal serait donc d’avoir le moins de travail contraint à effectuer et davantage de travail choisi. De plus, pouvoir décider du temps et des efforts que l’on octroie à ce travail serait un luxe que chacun de nous souhaiterait vivre.

 

La liberté financière et le travail

 

Liberté et travail sont parfaitement compatibles

 

Le but d’être libre financièrement n’est donc pas de ne pas travailler et de roupiller toute la journée. Le but est de se donner le choix de vivre comme on l’entend. Si l’on souhaite travailler sur divers projets, alors on se met au travail. Si l’on souhaite se reposer ou faire une autre activité, alors on est libre de pouvoir le faire. On dispose de son temps et c’est cela l’intérêt. Bien entendu, lorsque j’évoque le travail ici, je parle du travail choisi 🙂

 

Par exemple, lorsque je passe du temps sur mon site internet ou sur mes projets personnels, c’est du travail choisi à mes yeux. Certes, c’est du travail car cela demande du temps et des efforts, en revanche personne ne m’y oblige. Je choisi de m’y adonner.

 

La liberté financière dans le viseur

 

Parmi mes objectifs prioritaires, la liberté financière est bien placée. En fait, il y a deux chose qui m’importent réellement et vers quoi je consacre mes efforts.

  1. La première est la disposition de mon temps.
  2. La seconde et le maintien, mieux encore, le développement d’une bonne santé (tant physique que mentale).

En effet, ce sont les deux choses les plus précieuses : le temps et la santé. La richesse ne se quantifie pas en argent selon moi. 

 

Cette année j’avais pour objectif d’effectuer un premier investissement immobilier et c’est chose faite. Je vais pas rentrer dans les détails dans cet article, mais si ce sujet vous intéresse vous pouvez m’en faire part dans les commentaires ou me contacter et j’en dirai volontairement un peu plus.

 

J’avais d’autres objectifs notamment sur le fait de me constituer des revenus passifs issus d’internet et c’est chose faite. Cependant, les résultats sont encore minces, et il me faut persévérer.

 

Le développement personnel en support

 

Le plus dure c’est le premier pas, il y a beaucoup de choses à démystifier et à apprendre. Il faut également avoir l’état d’esprit nécessaire pour ce faire. Cela demande des efforts considérables, surtout lorsque l’on doit se défaire de ses croyances limitantes et que nous n’avons pas reçu une éducation qui prône la prise de risques. Quoiqu’il en soit c’est un objectif, et le chemin pour l’atteindre est intéressant sur le plan personnel.

 

La démarche développement personnel que j’entreprends m’aide grandement dans mes entreprises et mes prises de risques. Passer à l’action n’est pas toujours évident et maintenir le cap demande de la persévérance et de la discipline. Le truc c’est qu’il faut maintenir et améliorer le processus pour espérer recevoir des résultats supérieurs. Je vous en dirai davantage prochainement.

Liberté financière, travail et développement personnel. Le bonheur de la liberté !
Liberté financière, travail et développement personnel. Le bonheur de la liberté !

Et vous ?

 

Pour finir, cela m’intéresserait de savoir :

  • Quel rapport entretenez vous avec l’argent et la liberté financière ?
  • Est-ce pour vous un objectif de vie également ?
  • Etes vous familier avec ce sujet ?
  • Où vous situez vous sur le plan financier et quelles sont vos motivations ?

A bientôt 🙂

Pour aller plus loin : Accéder à une liste de livres à lire sur la liberté financière

 

 

Envie d’avancer dans votre vie ?

Cliquez ici et Découvrez les produits dev-perso pour prendre votre vie en main

Cliquez ici et Recevez les 10 commandements de développement personnel pour une vie riche et épanouie

    8 replies to "Liberté financière, travail, et développement personnel"

    • Sandra

      Merci Julien pour cet article qui rappelle qu’un travail Passion peut également être rémunéré ! On l’oublie trop souvent dans notre monde.
      J’ai découvert lors d’un séminaire que j’avais une croyance limitante concernant l’argent. Ce qui explique que je stagnais à ce niveau là et que je n’osais jamais réclamé « plus ».
      J’ai depuis beaucoup travaillé dessus et j’ai à présent décider de filer vers ma liberté financière 🙂
      J’ai même créé un blog à ce sujet afin de garder le cap et ne pas oublier cet objectif de vue, tellement important à mes yeux.
      A bientôt

    • Julien

      Bonjour Sandra, en effet, la notion de travail est souvent mal comprise selon moi. Plus jeune, je ne comprenais pas comment on pouvait aimait travailler, mais c’est parce que j’associais le travail à la contrainte (dû à notre éducation, aux études et à un emploi que l’on fait par contrainte et non par choix), en revanche le vrai travail, qui vient de motivations intrinsèques est un levier d’accomplissement magnifique. Il permet d’exprimer ce que j’aime appeler notre « pouvoir créateur ». Travail choisi VS Travail contraint : le fait de se libérer du travail contraint (le plus possible du moins) permet de s’adonner au travail choisi et c’est alors que l’on peut développer son plein potentiel et s’exprimer librement. Ce n’est que mon avis 🙂

    • David Engrand

      Blog très complet. »La Liberté a un prix mais une fois acquise, elle n’en a plus » voilà ma définition car en effet je suis passé de l’autre côté et la Liberté est le raccourci idéal pour monter en conscience et comprendre quantités de choses avec des réponses en cascade. Rmiste à 25 ans, salarié à 28 ans, licencié à 46 ans (lol), j’ai construis en parallêle et sur l’emprunt un premier socle immobilier de 51 logements en partant d’un salaire de vendeur. Quelle foutaise le salariat surtout si il ne sert qu’à consommer car l’ARGENT n’est que l’huile moteur, le vrai carburant c’est le TEMPS. Et seuls les revenus dits « PASSIFS » n’ont pas le PLAFOND DE VERRE du TEMPS. Ne cherchez pas à aller plus vite dans les embouteillages, cherchez plutôt LA SORTIE. Il n’y a qu’une porte à ouvrir … elle est en vous. Trouvez-là clé ou fabriquez-la. Réfléchissez, écrivez et agissez. Bien à vous, David ENGRAND

      • Julien

        Bonjour David, merci pour votre commentaire inspirant. Bravo pour votre parcours. Je partage votre vision sur la capacité que l’on a à réaliser ses aspirations. J’aime bien le « écrivez » entre le « réfléchissez » et le « agissez », je pense aussi que l’écriture est une étape nécessaire à l’accomplissement. A bientôt ! 🙂

    • Benjamin

      Tombé sur ce blog, qui me conforte dans ma décision de quitter la rat race progressivement. Actuellement grâce à un gros effort d’épargne (et ce malgré un prêt étudiant qui est bel et bien là)je me constitue grâce à mes salaires divers placements, qui, je l’espère, seront de solides revenus passifs plus tard, pour qu’enfin je puisse faire mon métier en mode « plaisir » et non plus en m’épuisant pour le même salaire tous les mois.
      Bravo pour ce blog inspirant et clair!

      • Julien

        Super Benjamin ! Je suis sûr que vous parviendrez à atteindre vos objectifs 😉 Persévérez dans l’action. Merci pour votre commentaire et à bientôt !

    • tregret sarah

      La peur du manque d’argent prend beaucoup trop de place dans nos vies. J’ai décidé de m’en défaire (en partie) depuis le mois de janvier. J’ai quitté un job super bien payé à Paris, avec des perspectives d’évolutions et compagnie…, pour un job passion que se rapproche de mes aspirations professionnelles et de mon idéal de vie qui est celui que tu décris.
      Aujourd’hui je gagne 3 fois moins cependant mon nouveau travail me prend beaucoup de temps et d’énergie. J’ai décidé de prendre du recul et de me dire que je suis en phase d’apprentissage, que ce métier à l’intérieur de l’entreprise est similaire au profil entrepreneur sauf que je n’ai pas la rémunération qui va avec et le temps pour me consacrer à tout ce qui m’intéresse dans la vie. J’ai décidé de me donner 1 an pour apprendre tous les rouages du métier d’entrepreneur afin de créer par la suite ma propre route.
      Ta vision me donne espoir et envie de me battre pour améliorer ma condition pour m’approcher de mon idéal : la liberté.
      J’ai vécu avec 400 euros quand j’étais étudiante et je n’étais pas malheureuse. J’ai vécu avec 4000 euros a Paris et je me suis perdue dans ce monde où tout tourne autour de l’argent. C’est un moyen pour moi, pas un but en soi…
      Le but de ma vie est de vivre chaque moment pleinement.
      Merci pour tes articles, tu es une vraie source d’inspiration pour mon entreprise future.
      Excellente journée à toutes et tous !

      • Julien

        Bonjour Sarah et merci pour ce commentaire inspirant et enrichissant. Ton parcours est le tien, c’est ton cheminement ! 🙂 Je te souhaite beaucoup de réussite dans tes entreprises personnelles et professionnelles 😉

Laissez un commentaire