Recevez mes 10 commandements de développement personnel pour une vie riche et épanouie

Commencez votre cheminement et prenez votre vie en main

Lorsque vous prenez une décision, vos croyances limitantes vous influencent. Le problème se pose lorsque vous voulez atteindre des objectifs ambitieux, mais que vous sentez que quelque chose vous inhibe dans vos actions.

Au lieu de vous focaliser sur vos objectifs, une petite voix vous murmure à l’oreille que vous n’allez pas y arriver. Pire, votre esprit se distrait facilement et vous pousse à procrastiner.

Lorsque vous prenez des décisions en contradiction avec vos croyances, vous pourriez aboutir à un résultat non désiré. Vous êtes, sans doute, victime de vos propres croyances limitatives.

Nous verrons dans cet article quelques croyances limitatives très répandues. Pour l’instant, nous allons développer sur ce que nous entendons par croyance limitante.

Les croyances limitantes

Les croyances que nous évoquions n’ont rien à voir avec la religion. En effet, il s’agit plutôt d’un ensemble de connaissances, de pensées ou de modes de vie inculqué dans la plus tendre enfance. En d’autres termes, il s’agit de nos convictions par rapport à la vie.

Ces convictions nous ont été transmises par nos parents, nos éducateurs et notre entourage. À cela s’ajoutent les croyances acquises de par nos propres expériences à l’âge adulte.

Une croyance nous est propre. C’est une conviction personnelle qui nous sert de repère dans la vie de tous les jours. Elle détermine ce que nous ferions et ce que nous ne ferions pas. Elle sert de valeur de jugement.

Concrètement, votre système de croyances détermine la direction et la qualité de votre vie : professionnelle, personnelle, relationnelle…

En tant qu’être humain, il est tout à fait normal d’avoir des croyances limitantes. Elles peuvent constituer une barrière psychologique qui nous freine dans notre quête vers la réussite. Toutefois, nous avons le pouvoir de travailler dessus pour les remplacer par des croyances dynamisantes.

Croyances limitantes : comment s'en débarrasser ? Dev-Perso

Quelques types de croyances limitantes

Nous pouvons citer celles qui tendent vers la généralisation. Quelques exemples :

  • les Français sont des râleurs ;
  • l’argent est la source de tous les vices ;
  • les gens sont de nature égoïste ;
  • etc.

D’autres croyances sont plus spécifiques à chaque individu :

  • je suis trop jeune (ou trop vieux) pour faire ceci ;
  • je manque d’expérience ;
  • Personne ne m’aime.

D’autres encore résultent de la peur et des pensées négatives :

  • si je manifeste mon intérêt pour cette personne, je me ferai rejeter.

Souvent, ces croyances limitatives opèrent au niveau de l’inconscient. Beaucoup de gens vivent sans jamais prendre conscience de leur l’impact sur leur vie. Ils s’imposent eux-mêmes leurs propres limites et éprouvent réellement de la difficulté à avancer vers leurs buts profonds.

Commençons par nous pencher de plus près sur l’une des croyances les plus populaires :

1- Je suis trop vieux pour apprendre quoi que ce soit.

Cette conviction sous-entend que l’apprentissage est uniquement réservé aux jeunes. Passé un certain âge, il ne serait plus possible d’acquérir de nouvelles connaissances.

Or, de nombreuses études ont déjà démontré la capacité du cerveau humain à apprendre jusqu’à la fin de sa vie. Pour vous en rendre compte par vous-même, rendez-vous sur internet et tapez simplement :

  • cours d’internet pour sénior ;
  • formation pour personnes âgées.

Se dire que vous êtes trop jeunes ou trop vieux est sans doute vrai si vous voulez vous lancer dans une compétition sportive. Sinon, pour la plupart du temps, cette phrase sert de prétexte pour rester dans l’inaction.

Voici la véritable question : vous êtes trop jeune ou trop vieux par rapport à quoi :

  • pour améliorer votre qualité de vie ?
  • pour vous ouvrir à de nouveaux horizons ?

Donald Trump est devenu président à près de 70 ans. Que l’on l’apprécie ou non, il ne s’est jamais dit qu’il était trop vieux pour diriger le pays le plus puissant au monde.

A contrario, Marc Zuckerberg est devenu milliardaire à l’âge de 23 ans. Il ne s’est jamais dit qu’il était trop jeune pour diriger l’empire Facebook.

Pour enlever cette conviction de votre esprit, dites-vous qu’il n’est jamais trop tôt ou trop tard pour se former ou pour améliorer votre qualité de vie.

2- Pour mériter ce que je veux, je dois travailler dur

C’est sans doute l’une des croyances les plus populaires inculquées dès notre tendre enfance. Il n’y a rien de mal à vouloir travailler dur. Seulement, ceux qui vivent dans l’abondance ont réussi à dissocier leur temps de travail de leurs revenus.

Ceux qui vivent dans l’abondance financière s’accordent tous à dire que l’une des pires manières de gagner de l’argent reste le salariat.

Il est tout à fait possible d’atteindre la réussite financière en travaillant comme un acharné, mais à quel prix ? Certains ont sacrifié leur vie de famille,  d’autres leur santé.

Sur Dev-perso, nous croyons que l’abondance ne se limite pas seulement à la réussite financière. Inutile d’être à la tête d’une fortune si vous êtes atteint d’une maladie incurable ou si êtes seul. En revanche, réussir sur le plan financier vous ouvrira des portes.

Si vous voulez vous débarrasser de cette croyance limitante, vous devez arrêter de confondre l’effort avec la valeur.

En effet, si vous excellez dans un domaine précis, au lieu de cumuler les heures de travail, pensez à augmenter votre valeur. Puis, investissez dans des actifs, lancez une autre activité rémunératrice, constituez-vous des revenus passifs. Ainsi, ne comptez pas uniquement sur le salariat comme source de revenus.

3-Le changement représente un danger

Cette conviction est due à la peur de se confronter à quelque chose de nouveau. Si l’habitude est sécurisante, tout changement apporte un climat d’insécurité. Pourtant, s’il y a bien quelque chose de constant, c’est bien le changement.

Là-dessus, les exemples ne manquent pas. La guerre entre les taxis et les VTC en est la preuve.

Certains prédisent que ce 21ème siècle équivaudrait à trois 20ème siècles en matière d’innovation technologique. Le meilleur conseil à vous donner ici est qu’il faut savoir s’adapter au changement.

Comment ?

En vous formant à la nouvelle technologie et aux nouveaux métiers par exemple. Qui sait, peut-être que le métier que vous êtes en train d’exercer actuellement sera voué à disparaître d’ici dix ans.

4-Si je réussis, je ne serais plus la même personne

Une telle pensée rejoint la peur du changement citée précédemment. Elle induit une peur : la peur de réussir et la peur du regard des autres.

Ceux qui ressentent ces peurs préfèrent se réfugier dans leur zone de confort, ils n’auront pas à gérer ce qu’ils considèrent comme des problèmes complexes. Ils se disent :

  • « comment va-t-on protéger toute cette fortune » ;
  • « les autres vont venir profiter de nous » ;
  • « nos amis vont nous rejeter. »

Et pour se rassurer, ils préfèrent se dire : « C’est beaucoup mieux ainsi. D’ailleurs, on se sent bien là, pourquoi vouloir à tout prix changer tout cela ? »

5-Je suis trop timide

Cette croyance fait partie de celles qui font le plus de ravage pour un individu. Il n’y a qu’à regarder le nombre impressionnant de site de séduction et de développement personnel sur la toile pour se rendre compte que certains en ont fait leur gagne-pain.

6-Je n’ai pas le droit à l’échec

Les gens ont peur de commettre des erreurs et du : “qu’en dira-t-on ? Qu’est-ce que les autres vont penser de moi ? » Pour ne pas avoir à subir un rejet ou une humiliation, ils préfèrent rester dans l’inaction.

Croyances limitantes et système de croyances : Dev-Perso
Comment se débarrasser de ses croyances limitantes ?

Comment faire pour combattre ces 3 dernières croyances limitatives ?

Ces croyances sont fondées sur la peur. Dans le fond, la peur représente notre état d’esprit. En effet, nous avons tous le pouvoir de dominer notre peur.

Nous pouvons comparer notre cerveau à un ordinateur hyperpuissant. De ce fait, s’il est contaminé par des programmes malveillants, il rame, voire il bloque totalement.

Pour votre PC, vous allez sûrement trouver un moyen d’éradiquer ces programmes de votre système. Vous pouvez également procéder de la sorte pour reprogrammer votre cerveau.

Seulement, se débarrasser d’une croyance limitante exige de l’engagement. Il ne suffit pas de se dire que vous êtes capable de tout faire pour que ces croyances limitantes disparaissent de votre cerveau du jour au lendemain.

Venez à bout de la peur de l’échec issue de vos croyances limitantes

Vous devez faire face à :

  • cette petite voix qui vous murmure : tu ne vas pas y arriver ;
  • au découragement, aux défaites à répétition, à vos expériences passées, etc.

Tout d’abord, la première chose à faire est de vous affranchir du regard des autres et prendre un peu plus confiance en vous.

Si vous voulez vaincre votre timidité, lisez des livres sur le sujet. Il est toujours bon d’avoir l’avis de ceux qui ont réussi à atteindre les mêmes objectifs que vous.

Remplacez « je suis timide » par : « la timidité n’est pas une maladie » ou par « j’aime être en contact des autres. » Nous avons tendance à être influencés par ceux qui ont obtenu des résultats dans un domaine qui nous intéresse.

Pour ce qui est de la peur de faire des erreurs, sachez que l’erreur est humaine. En effet, tout le monde a droit à l’erreur.  Une erreur n’est pas un échec définitif, vous devez savoir en tirer une leçon et rebondir en partant sur de nouvelles bases. Une erreur doit nous rendre plus avisé. Ainsi, une erreur peut se transformer en victoire future.

Tomber suite à une erreur commise n’est pas un échec. Cependant, le véritable échec est de rester là où l’on est tombé.

Faites appel au pouvoir de l’écriture pour définir vos croyances limitantes

Vous pouvez travailler sur les croyances, et ce, peu importe votre âge. Pour ce faire, voici une simple astuce : pensez à noter sur votre cahier celles qui vous limitent.

Ensuite, posez-vous les questions suivantes :

  • en quoi ces croyances limitantes m’ont déjà freiné auparavant ;
  • qu’est-ce que cela va encore me coûter si je continue à les entretenir ;
  • si j’arrive à les éliminer, qu’est-ce qu’il y aura comme changement dans ma vie.

Puis, à vous de trouver les croyances qui vous portent. Vous n’avez sûrement plus besoin de celles qui vous ont limité durant votre enfance. Vous pouvez commencer par là.

Dans son best-seller « Réfléchissez et devenez riche » Napoleon Hill a formulé 5 phrases pour augmenter la confiance en soi. Nous en citons une :

« J’ai décrit clairement sur papier mon BUT PRINCIPAL dans la vie, et je ne cesserai d’essayer de le réaliser jusqu’à ce que j’aie développé une confiance suffisante en moi pour son accomplissement ».

Croyances limitantes
Développez votre esprit critique et vérifiez par vous même. Beaucoup de croyances populaires sont infondées ou restrictives…

Conclusion

Ainsi, en tant qu’être humain, nous avons tous des croyances limitantes. Elles peuvent être en contradiction avec nos aspirations dans la vie.

En effet, il n’y a pas de croyance limitantes plus puissante qu’une autre. Elles sont présentes dans chacun de nous à des degrés divers.

De ce fait, il vous appartient d’identifier et d’éliminer les pensées qui vous inhibent et de les remplacer par des pensées qui vous font avancer. Justement, à ce propos, vous devez toujours garder le cap et ne pas vous faire déstabiliser par vos croyances limitantes. Comment y parvenir ? Ainsi, dites nous dans les commentaires quelles sont vos croyances limitantes et en quoi vous freinent-elles dans votre vie ?

Dans le même sujet :