Dans le cadre du développement de mon site, j’ai la chance de tisser des liens avec d’autres personnes. Leurs préoccupations et activités présentent des similitudes avec les miennes. Je parle de sujets comme la connaissance de soi, l’accomplissement et l’épanouissement. Dans cet article, je vais vous partager un entretien avec Christophe Peiffer. Christophe est coach certifié et reconnu en développement personnel. Il a une belle expérience dans le milieu du développement personnel et des rapports humains. C’est d’ailleurs l’intitulé de son site, le blog des rapports humains. De plus, Christophe a écrit un article précédemment sur mon site. Pour avoir eu la chance d’échanger avec lui c’est une personne qui a beaucoup à partager. Je trouve sa manière de s’exprimer très inspirante.

 

Le développement personnel est une démarche volontaire et engagée pour améliorer son quotidien
Le développement personnel est une démarche volontaire et engagée. Le but étant d’améliorer son quotidien. Mieux se connaître en fait partie.

 

 

Entretien avec Christophe Peiffer, coach certifié et auteur en développement personnel

 

Dans cet entretien avec Christophe Peiffer, vous comprendrez davantage le métier de coach en développement personnel. Nous échangerons autour de l’accompagnement en développement personnel. Aussi, nous verrons quels sont les enjeux et qui est concernés ? Christophe nous parlera de son parcours, de son expérience et de ses aspirations. Vous trouverez également des pistes de réflexions et des livres pour avancer dans le chemin de la connaissance de soi et de l’épanouissement.

 

 

Bonjour Christophe, tout d’abord peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

 

Merci Julien de m’accorder une tribune sur le site de Dev-perso. Je m’appelle donc Christophe Peiffer et dans la vie j’accompagne des professionnels et des particuliers à obtenir quelque chose d’important pour eux. Ce projet est porteur de sens et se situe au cœur de mes trois principales activités :

  1. le prendre soin des patients en service psychiatrie en tant qu’infirmier,
  2. l’accompagnement des clients vers leurs objectifs de développement en tant que coach et
  3. la publication d’articles ou de livres sur ce vaste domaine que sont les rapports humains.

De tout ça, ont émergé d’autres services comme l’animation de groupes d’entraide à destination d’entrepreneurs de ma région, des séminaires de développement personnel et des ateliers thérapeutiques.

Sinon, j’aime bien les pizzas et les trucs de geek.

 

Christophe Peiffer
Christophe Peiffer, partage avec nous sa vision du développement personnel et son parcours

 

 

 

Comment t’es-tu intéressé au développement personnel et particulièrement aux rapports humains ?

 

Dans ma première vie (avant le coaching), je pratiquais les arts-martiaux; c’est dans ce monde-là que je goûtais pour la première fois à ce qui touche au “dépassement de soi” et plus particulièrement à la préparation mentale avec des outils issus de la PNL (Programmation Neuro-Linguistique). D’ailleurs, à l’époque, je n’avais rien compris à ce truc-là 🙂

 

En 2005, après la fin de ma carrière sportive, je voulais trouver une activité professionnelle qui associerait le développement de soi (que j’avais connu dans le sport) et la relation à l’autre (que je pratiquais en psy). En cherchant un peu, j’ai vu que le métier de coach professionnel correspondait à ma recherche.

 

J’ai donc débuté mon parcours de formation en 2007 pour le terminer en 2009 et me lancer dans le métier de coach tout en gardant mon activité d’infirmier qui fait partie de mon ADN professionnel.

 

Aujourd’hui, je constate combien ces deux activités correspondent à un véritable équilibre pour moi et se nourrissent l’une de l’autre.

 


Le développement personnel est une démarche volontaire et engagée pour améliorer son quotidien


 

 

Quelle est ta vision du développement personnel et comment conçois-tu cette démarche ?

 

Vu de ma fenêtre, le développement personnel est une démarche volontaire et engagée pour améliorer son quotidien dans des domaines comme les relations (aux autres ou à soi), les émotions, la quête de sens, l’acceptation de ce qui est, la confiance en soi et plus largement la connaissance de soi. Je sais que l’on y trouve aussi d’autres thématiques comme la réussite, le succès, l’efficacité, la richesse, etc; mais ce sont des sujets auxquels je suis moins sensible car j’ai la croyance que ce ne sont que des résultats des pistes de développement que j’ai citées en premier. Et pour moi, dans le cadre du développement personnel, être focalisé ou obnubilé par le résultat nous fait passer à côté de l’essentiel : la richesse du chemin pour y parvenir. En gros, je crois que le bonheur n’est pas une destination mais une façon de voyager.

 

(NDLR : Intéressant! Je me reconnais un peu dans ce que tu décris. Néanmoins, comme dans le sport, je pense que le résultat peut être un facteur de motivation. Cela dit, il faut savoir prendre du recul par moment.)

 

Après, j’ai beaucoup de mal vis-à-vis des recettes magiques, souvent assénées comme des vérités universelles par certains gourous du développement personnel. Les “Il faut que…”, “Tu dois…”, “Tu ne dois pas…” et autres injonctions font plus de mal que de bien. Je trouve qu’il y a là-dedans un message implicite de culpabilisation dont n’ont vraiment pas besoin des personnes parfois fragilisées par les aléas de l’existence et qui se tournent vers le développement personnel.

 


Je crois que le bonheur n’est pas une destination mais une façon de voyager.


 

 

Tu animes des ateliers et proposes des formations pour aider les gens à définir leur projet de vie et à le réaliser. Quelles sont les grandes étapes d’un tel projet selon toi ?

 

Ces ateliers sont issus du modèle des 4 Héros intérieurs; un modèle conçu au départ par un coach et formateur belge, Xavier Van Dieren. Il s’agit en effet de mobiliser certaines ressources en nous qui, en les combinant dans un certain ordre, vont permettre à une personne de définir et réaliser un projet qui lui tient à cœur.

1) Le Poète

La première étape voit l’émergence du premier des héros intérieurs, le Poète. Il combine (entre autres) des ressources d’introspection et de créativité. Une combinaison propice à la définition et la création du projet.

 

2) L’Aventurier

Le second héros, l’Aventurier, intervient à la seconde étape et permet de franchir le passage d’un seuil qui sépare l’inaction de l’action (ça devrait te parler 😉 ). Il s’agit alors de combiner (entre autres) des ressources comme la spontanéité et l’engagement.

 

3) Le Chevalier

Le troisième, le Chevalier va conduire, lors de la troisième étape, à réaliser pleinement notre projet en nous libérant de certaines zones d’ombre qui voudraient le faire capoter (les fameux dragons intérieurs). Ceci grâce (entre autres) à des ressources internes comme l’expression et la responsabilité.

 

4) L’Alchimiste

Enfin, la quatrième et dernière étape fait appel au héros Alchimiste qui combine (entre autres) les ressources de structure et de détachement afin de partager les fruits du projet au monde qui nous entoure.

 

Au cours des ateliers, il s’agit pour chaque participant de vivre des expériences différentes; de l’auto-réflexion, des partages en binômes ou en groupe, des mises en situations accompagnées par les animateurs et des espaces de créativité. Tout pour leur permettre d’avancer dans leur voyage et atteindre leur but. Le tout dans un cadre sécurisant et bienveillant.

 

A ce propos, nous organisons pour le mois de Mai (2018), une semaine en immersion complète autour de l’aventure des 4 Héros intérieurs. Tous les détails de cette semaine sont indiqués sur cette page : http://4heros.fr/1-semaine-pour-tout-changer/

 

(NDLR : J’adorais les jeux vidéos étant petit. On dirait différents personnages qui sont en nous. Chaque personnage a sa quête. :p )

 

De manière générale, quel est le profil des personnes qui font appel à tes services pour avancer dans leur vie ? D’ailleurs, parle-t-on de vie professionnelle ou personnelle ? Des deux ?

 

Pour la partie coaching, j’ai la chance aujourd’hui d’accompagner des clients issus essentiellement du bouche à oreille. Il s’agit pour la majorité, d’entrepreneurs, de cadres ou de managers qui aspirent à plus de légèreté dans leur quotidien professionnel (sur)chargé. Et très vite, nous nous apercevons que le côté “pro” n’est que la porte d’entrée dans le coaching; du coup, la cravate tombe rapidement (pour ne pas dire le masque) et laisse la place à l’humain qui est derrière, avec ses doutes, son questionnement et sa solitude face à tout ça. L’accompagnement que je leur propose est alors comme une bulle, un espace-temps dédié dans lequel ils pourront poser et déposer leurs préoccupations. L’intention est d’en sortir un peu plus léger, mais aussi avec des pistes concrètes pour que les changements s’installent dans le temps.   

 

En revanche, je n’accompagne pas les clients sur des objectifs de performance ou d’efficacité (ça rejoint ce que je te disais tout à l’heure…). Ce n’est pas mon énergie et je laisse ça à des confrères ou consœurs qui font ça très bien.

 

Pour la partie développement personnel et notamment avec les ateliers des 4 Héros, il s’agit plutôt de personnes en quête personnelle et/ou en transition  souhaitant se projeter dans un nouveau projet de vie. Il peut s’agir de transition professionnelle (en général pour créer leur entreprise) ou de transition personnelle (suite à un changement significatif dans leur vie). C’est donc autour de la création de projet et de leur mise en application que nous travaillons ensemble.

 

 


Il s’agit plutôt de personnes en quête personnelle et/ou en transition  souhaitant se projeter dans un nouveau projet de vie

 


 

Enfin, dans mon quotidien en psy, les patients que j’accompagne souffrent pour la majorité de syndrôme anxio-dépressif, de troubles bipolaires, de troubles du comportement et d’addiction. Et dans ce contexte, il s’agit plutôt de leur permettre de reprendre goût à leur vie avant de se projeter sur des projets d’épanouissement.

 

 

Lors d’un échange précédent, tu m’avais parlé du sport et de ce que cela t’avait apporté. Peux-tu nous en dire davantage sur ton rapport au sport ? (J’aime beaucoup le sport également)

 

En effet, cette période de ma vie qui fut très orientée sur le sport m’a beaucoup apporté. Notamment en terme de discipline personnelle, de dépassement de soi et du rapport à l’effort voire à la douleur. Tout cela m’a, je pense, mis sur la voie de la connaissance de soi. Les arts-martiaux sont une aussi une belle école où certaines valeurs et façon de voir la vie prennent beaucoup de sens.

 

Pour la petite anecdote, je suis récemment tombé sur l’un des livres que je lisais à l’époque, “Le traité des cinq roues” de Miyamoto Musashi (l’un des plus célèbres samouraïs de l’époque) avec des notes que j’avais prises alors; je devais avoir autour de 25 ans. J’ai pu constater avec une pointe d’amusement et d’émotion que les grands principes proposés dans ce livre font partie intégrante de ma vie aujourd’hui, presque 20 ans après.

 

 

Penses-tu que le corps et l’esprit sont distincts l’un et l’autre ou bien qu’ils sont liés ? C’est une question que j’ai vu être abordée de différentes façons. As-tu un avis dessus ?

 

C’est marrant, je ne pensais pas que plusieurs points de vue pouvaient exister à ce sujet, tant ce lien est devenu aujourd’hui une réalité observable et mesurée scientifiquement. Sans rentrer dans les détails des études menées à ce sujet, je citerai juste un effet que de nombreuses personnes connaissent et qui montre à lui seul ce lien corps/esprit : l’effet placebo ou son cousin l’effet nocebo.

 

Autre argument, l’entrée récente de l’hypnose médicale dans les salles d’opérations en relais des anesthésies légères.

 

(NDLR : On est d’accord là-dessus. Je pense qu’on oppose souvent à tort le corps et l’esprit. Les deux sont étroitement liés. Je prône le développement de l’un comme de l’autre d’ailleurs. :))

 

Sur ton site, tu évoques beaucoup la notion de héros intérieurs. Pourrais-tu résumer ce que cela représente ?

 

Les Héros intérieurs sont des archétypes représentants 4 types de ressources spécifiques à mobiliser pour créer un projet, passer à l’action, le réaliser pleinement et en partager l’expérience autour de nous. C’est le sujet dont je te parlais un peu plus tôt.

 

 

Je pense qu’au fond on cherche tous à être épanoui et être heureux, mais qu’est-ce que cela signifie vraiment… Pour toi, c’est quoi l’épanouissement ?

 

Sacrée bonne question !! … et pas si facile d’y répondre. J’ai lu récemment un livre qui m’a beaucoup inspiré, “Éloge de la lucidité: Se libérer des illusions qui empêchent d’être heureux” d’Ilios Kotsou. J’aime beaucoup son point de vue sur la recherche du bonheur car, études à l’appui, il a été prouvé que celles et ceux qui poursuivent (parfois avec acharnement) un bonheur idéalisé sont paradoxalement moins heureux que ceux qui le cultivent humblement au quotidien. En gros, l’idée est que cette quête d’épanouissement constant est une illusion, car la vie est faite aussi de moments difficiles, d’émotions désagréables, d’injustices de la vie, etc. Du coup, plutôt que de vouloir les éviter par des moyens souvent inefficaces à long terme, il est préférable d’accueillir et d’accepter ce qui est.

 

Et, scoop breaking news, nous faisons partie de ce qui est 🙂

 

(NDLR : Deux écoles existent au sujet du bonheur et de l’épanouissement. Une école prône le dépassement de soi et l’accomplissement (vision plus présente en occident). L’autre école repose davantage sur l’acceptation et la paix intérieure (vision plus présente en Asie via le bouddhisme notamment). Bien entendu, je vulgarise 🙂 )

 

 

En m’inspirant d’une autre référence connue, je dirais que pour moi, l’épanouissement c’est accepter ce que je ne peux changer, changer ce que je ne peux accepter et surtout faire la différence entre les deux.

 


L’épanouissement c’est accepter ce que je ne peux changer, changer ce que je ne peux accepter et surtout faire la différence entre les deux.


 

 

(NDLR: j’aime beaucoup cette attitude. Je partage avec toi ce point de vue. Pour revenir aux deux écoles pour être heureux, ici on pioche dans les deux et je trouve cela intéressant…)

 

Tu me parais très impliqué dans ton activité et notamment dans ta région. Qu’est-ce que cela t’apporte d’aider et d’accompagner des personnes dans leur cheminement ?

 

En fait j’y trouve beaucoup de sens. Il y a un fil rouge qui relie  les différentes activités dans lesquelles je me sens engagé; une sorte de mission de vie que je m’emploie à suivre de mon mieux : accompagner les personnes à obtenir ce qui est important pour elles :

 

  • La santé pour les patients quand je suis infirmier
  • Des objectifs pour mes clients quand je suis coach
  • De l’information et des pistes de réflexion pour mes lecteurs quand je suis auteur/blogueur

 

Ce que ça m’apporte ? Un sentiment d’être en cohérence entre mes aspirations profondes et mes actions du quotidien.

 

Selon toi, quels sont les différents carburants d’un moteur personnel efficace qui nous pousse à réaliser et accomplir nos aspirations ?

 

Cela rejoint la question précédente sur laquelle je rajouterai un triptyque que j’affectionne tout particulièrement :

 

  1. Le plaisir que nous éprouvons à la réalisation de nos aspirations (joie, satisfaction, reconnaissance, stimulation)
  2. La façon dont nous nous sentons engagés dans leur accomplissement (quand on oublie le temps qui passe, focalisé sur la tâche et en pleine mobilisation de nos compétences)
  3. Le sens que nous donnons à tout ça (A quoi ai-je le sentiment de contribuer quand j’accomplis mes aspirations ?)

 

Le plaisir, l'engagement et le sens sont les trois composantes du moteur personnel Cliquez pour tweeter

 

 

 

Enfin pour finir, quelques questions plus génériques.

Y-a-t-il un livre qui t’a inspiré particulièrement dans ton parcours ? Si oui, lequel et pourquoi ?

 

Un seul me paraît très compliqué à faire sortir du lot 🙂 Je peux peut-être te proposer un top 5 pour avoir une vue d’ensemble :

  1. Le développement de la personne de Carl Rogers
  2. Éloge de la lucidité: Se libérer des illusions qui empêchent d’être heureux d’Ilios Kotsou (j’en ai parlé tout à l’heure)
  3. Faire les bons choix d’Anna Gallotti et Maryvonne Lorenzen
  4. Les décisions absurdes (volume 2) de Christian Morel
  5. Apprivoiser son ombre de Jean Monbourquette

C’est vraiment pour établir un classement car il y en a des tas d’autres que j’ai trouvé vraiment intéressants.

 

Quelles sont les composantes de ta vie sur lesquelles tu portes le plus d’importance actuellement ?

 

En fait j’essaie d’équilibrer les différentes domaines de ma vie en étant à l’écoute de mes besoins. Tant que faire se peut, j’accorde autant d’importance à ma vie pro que ma vie perso sans oublier ma vie sociale et intime. J’accorde aussi une attention particulière à mon rythme de vie. Je crois qu’une fois qu’on l’a trouvé (et qu’on l’assume), l’idée est d’arpenter son chemin de la vie en accord avec son propre rythme. Pas évident parfois compte tenu de certains environnements qui tentent de nous imposer leur rythme, mais la tendance est là pour moi. C’est aussi pour ça que j’ai fait le choix de la multi-activité; paradoxalement, le fait d’être sur plusieurs activités en parallèle (avec des rythmes différents pour chacune) me permet de respecter mon rythme qui est plutôt du genre “slow life”.

 

En fait, je me rends compte que tout ceci est très en lien avec ce que je te disais plus haut. Au final, même si je “travaille”, je n’ai pas vraiment l’impression de travailler puisque j’ai plutôt l’impression de faire un truc de “plus important”. Du coup, celà me semble assez léger dans l’ensemble car je suis stimulé et motivé par un ensemble de choses qui me font plaisir, dans lesquelles je me sens engagé et qui ont du sens pour moi.

 

(NDLR : De mon point de vue, je distingue le travail choisi et le travail contraint. Le but étant de s’affranchir le plus possible du travail contraint pour s’adonner dans le travail choisi et s’épanouir ainsi…)

 

Dans le but de vivre une expérience humaine riche et épanouie, quels conseils pourrais-tu donner aux personnes qui liront cette interview ?

 

Difficiles de donner des conseils pour un coach 🙂

 

En revanche, voici quelques questions à explorer pour tendre vers cet objectif. Y répondre à tête reposée, en se donnant du temps vous permettra d’éclaircir des pistes sur lesquelles vous engager (si elles vous motivent…)

  • De quoi avez-vous besoin en ce moment et qui est important pour vous ?
  • Quels sont les domaines, situations, contextes qui vous font plaisir dans votre vie ?
  • A quels moments vous sentez-vous pleinement engagé dans ce que vous faites ?
  • Dans quels domaines pourriez-vous mobiliser votre engagement et le plaisir ressenti en ayant le sentiment de contribuer à quelque chose de “plus grand” ?
  • Quel est le premier plus petit pas possible pour vous engager sur ce chemin ?
  • Que pourriez-vous lâcher ou accepter dans votre vie aujourd’hui pour avancer plus facilement dans votre vie demain ?

 

L’épanouissement c’est accepter ce que je ne peux changer, changer ce que je ne peux accepter et surtout faire la différence entre les deux. Cliquez pour tweeter

 

Merci grandement Christophe pour ton temps et tes réponses. C’est toujours un plaisir d’échanger avec toi. Ta sagesse et ton parcours m’inspirent.

 

Encore un grand MERCI à toi Julien pour ces échanges toujours très stimulants et qui, du coup, me permettent de prendre un peu de recul sur ma vie actuelle et faire le point de là où j’en suis.

 

Partagez et commentez cet article s’il vous a plu !

 

Visiter le site de Christophe Peiffer : Le Blog des Rapports Humains

 

 

Envie d’avancer dans votre vie ?

Cliquez ici et Découvrez les produits dev-perso pour prendre votre vie en main

Cliquez ici et Recevez les 10 commandements de développement personnel pour une vie riche et épanouie

    2 replies to "Entretien avec Christophe Peiffer : Le bonheur n’est pas une destination mais une façon de voyager"

    • Julien

      Merci pour votre commentaire ! D’autres articles de ce type sont à venir 🙂 A bientôt

    • Mes Découvertes Bien-être

      J’ai beaucoup apprécié cet article,très bonne idée d’avoir interviewé Christophe Peiffer! Hâte de lire d’autres interviews! 🙂

Laissez un commentaire