Merci Julien de m’avoir proposé cet espace sur ton blog pour partager mon point de vue sur comment pacifier ses relations. Et comme un point de vue n’est jamais que la vue d’un point, je tiens à préciser que ce je vais partager ici comme conseils ou pistes de réflexion ne sont pas des vérités absolues, mais simplement la vue que j’ai depuis ma fenêtre. Car pacifier ses relations est un sujet bien vaste et complexe pouvant être traité de bien des manières. J’en propose ici quelques-unes à tes lecteurs.

Comment pacifier ses relations ? 4 pistes pour améliorer ses relations - Dev-Perso
Comment pacifier ses relations ? 4 pistes pour améliorer ses relations dans cet article !

 

Pacifier ses relations : Piste #1 – Mieux se connaître

 

Apprendre à mieux se connaître

 

Autant commencer par celle qui me semble la plus importante à mes yeux. En effet, le rapport à l’Autre dépend en grande partie de la façon dont on entretient le rapport à soi. D’ailleurs, toutes les autres propositions que vous lirez plus bas sont en lien étroit avec celle-ci.

 

Se remettre en question

 

Ici, il est essentiellement question de vos zones d’ombre agissant très souvent à votre insu et vous faisant adopter tout un tas de comportements inadaptés vis-à-vis de l’Autre. Et même quand vous êtes persuadé que “c’est de la faute de l’Autre”, sachez qu’il y a une part de vous qui a résonné plus fort que d’habitude dans la situation. Et c’est sur cette part de vous, plus sensible que les autres, qu’il est recommandé de travailler si vous souhaitez pacifier votre relation avec votre interlocuteur.

 

Je vous propose d’imager le “comment ça se passe” quand vous êtes en conflit avec quelqu’un.

 

Garder son linge sale

 

Imaginez tout un tas de vieux vêtements usés, déchirés, sales, cachés dans votre armoire; vous n’aimez pas ces vêtements; ils sont synonymes pour vous de souvenirs et/ou d’émotions désagréables. Ce sont toutes ces blessures, failles et autres dragons intérieurs que vous vous trimballez depuis votre enfance. Quand quelqu’un vous irrite, vous énerve ou vous hérisse le poil, et bien, vous êtes en train de l’habiller avec vos propres vêtements, usés, déchirés et sales venant de votre placard. Du coup, c’est normal qu’il vous sorte par les trous de nez.

 

De plus et entre nous, il est souvent plus facile et moins coûteux en énergie psychique de juger comment est (mal) habillé l’Autre, plutôt que de faire le ménage dans son propre placard.

 

Donc, ma proposition numéro 1 pour pacifier vos relations : partez à la découverte de vous-même en allant explorer votre placard et en y faisant un tri éclairé sur ce qui vous encombre.

 

Pacifier ses relations : Piste #2 – Faire preuve de flexibilité relationnelle

 

Lâcher du leste

 

Ou autrement formulé, si vous voulez que vos relations soient les plus pourries possible, montrez-vous d’une rigidité à toute épreuve. Ne lâchez rien en ce qui concerne vos positions vis-à-vis de l’Autre. Après tout, vous êtes certain que votre façon de penser est la meilleure et l’Autre n’a qu’à se plier à votre point de vue.

 

Plus sérieusement, faire preuve de flexibilité relationnelle vous permettra indéniablement de pacifier vos relations. Bon, après cette évidence digne des plus grandes lapalissades, vous seriez en droit de me demander comment faire pour faire preuve de flexibilité relationnelle.

 

Tout n’est que perception

 

D’après moi, la flexibilité est une disposition psychique vous évitant de faire une fixette sur des éléments venant à l’encontre de vos convictions, certitudes et autres croyances. Non que vous soyez obligés de changer de convictions à tous les coups, mais plutôt d’entendre dans un premier temps celle de l’Autre. Et ce n’est qu’après avoir entendu comment l’Autre perçoit le monde que vous serez en mesure de faire un choix.

  • Soit décider de revoir votre point de vue et adopter celui de l’Autre, car plus pertinent, mieux argumenté ou plus cohérent.
  • Soit décider de conserver votre conviction tout en acceptant que l’Autre puisse en avoir une différente
  • Ou encore (et c’est le top de l’intelligence relationnelle), de créer une troisième façon de voir les choses, issue de l’échange que vous avez partagé tous les deux.

 

Ainsi, ma seconde proposition pour pacifier vos relations est de télécharger le programme FLEXIBILITÉ.exe et de le faire tourner en tâche de fond dans votre esprit.

 

Pacifier ses relations : Piste #3 – Utiliser la CNV (Communication Non Violente)

 

Comprendre la communication non violente

 

Comment prétendre parler de pacifier ses relations sans aborder la Communication Non Violente ? Je ne vais bien sûr pas vous faire une formation sur la CNV (beaucoup trop long), mais vous donnez le principe de base.

 

La CNV propose une méthode en 4 étapes pour communiquer à quelqu’un que vous n’êtes pas d’accord avec ce qu’il dit ou fait tout en préservant la relation (et ça marche aussi vis-à-vis de vous-même).

 

  1. Exposer les faits tels que vous les avez observés ou entendus : Par exemple : “Quand je t’entends me dire que tu m’appelles en arrivant et que je reçois ton appel le lendemain…
  2. Communiquer sur le ressenti personnel lié à ces mêmes faits : “… je me suis sentie inquiète et aussi un peu en colère.”
  3. Partager le besoin que vous souhaitez satisfaire alors : “...J’ai besoin d’être rassurée quand tu prends la route et me sentir apaisé pour passer une bonne nuit”
  4. Etablir une demande claire et circonstanciée : “Peux-tu t’engager maintenant et à l’avenir à me prévenir par téléphone ou SMS dès que tu arrives à destination, quand tu fais un long voyage ?

 

Alors, bien sûr le résultat n’est pas garanti à 100%; mais dans tous les cas, avec ce type de communication, vous aurez accompli 100% de ce qui dépend de vous pour faire passer un message.

Ma troisième proposition donc pour pacifier vos relations est de creuser cette belle approche qu’est la Communication Non Violente. Peut-être même en commençant par la lecture du bouquin de référence écrit par le fondateur de la méthode, Marshall B. Rosenberg “Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs)”.

 

Pacifier ses relations : Piste #4 – Se positionner dans un rapport OK+/OK+

 

L’analyse transactionnelle

 

Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? Un code informatique de nouvelle génération, un truc ésotérique baba cool ? Non, rien de tout ça.

Il s’agit d’un des quatre éléments d’une grille de lecture que nous propose l’Analyse Transactionnelle pour identifier la posture relationnelle que vous adoptez lorsque vous êtes en relation avec l’Autre.

 

Les bases de l’analyse transactionnelle

 

  • La position OK-/OK- : vous vous considérez comme sans valeur tout comme votre interlocuteur. C’est la position Perdant/Perdant. Les relations entretenues dans ce type de position conduisent généralement à une impasse relationnelle où l’isolement en est la cause principale.

 

  • La position OK-/OK+ : vous vous considérez comme sans valeur et surestimez la puissance des autres. C’est la position de la soumission. Les relations entretenues dans ce type de posture conduisent la personne à adopter une attitude de soumission vis-à-vis des personnes qui l’entourent (au travail comme dans sa vie privée). Du coup, elle aura aussi tendance à suivre le mouvement ou encore à reléguer ses propres besoins au second voire troisième plan.

 

  • La position OK+/OK- : c’est dans cette position de vie que votre tête et vos chevilles ont tendance à enfler dangereusement; et ce au détriment des autres. En résumé, vous avez une telle haute opinion de vous-même que vous considérez les autres comme du menu fretin. La tendance relationnelle qui se dégage alors est une forme de mépris ou de condescendance pour tout ce qui n’est pas semblable à vous, vos convictions, vos goûts et couleurs.

 

  • La position OK+/OK+ : vous aurez compris que c’est la position la plus favorable pour pacifier vos relations. En effet, votre estime de vous est suffisamment bonne et bien construite et vous percevez chez l’autre les bons côtés et ses qualités. Du coup, vos échanges sont constructifs et vous vous enrichissez mutuellement. C’est clairement la position la plus propice pour une relation Gagnant/Gagnant

 

Conclusion

 

Voilà quelques pistes qui, je l’espère, vous conduiront à pacifier vos relations. Il y en aurait bien d’autres, mais l’intérêt d’un article de blog est de condenser du contenu. D’ailleurs, rien qu’avec les quatre propositions que je viens de partager avec vous, cela mérite un développement de plusieurs articles pour chacune d’entre elle.

 

Affaire à suivre…

Christophe du blog des rapports humains

 

Pour aller plus loin, je vous suggère un peu de lecture pour mieux gérer ses émotions et ses relations. 

 

Envie d’avancer dans votre vie ?

Cliquez ici et Découvrez les produits dev-perso pour prendre votre vie en main

Cliquez ici et Recevez les 10 commandements de développement personnel pour une vie riche et épanouie

Laissez un commentaire