Être, Faire, Avoir, trois verbes importants et primordiaux dans nos vies. Ces trois verbes sont reliés et l’ordre énoncé est important. En effet, j’ai écrit « Être, Faire, Avoir » et non pas « Avoir, Faire et Être ». Pour avoir, il faut faire, et pour faire, il faut être. Je vais vous expliquer simplement dans cet article pourquoi on emploie souvent ces trois verbes pour illustrer l’appel au changement dans une vie. Comment avoir plus ? Comment avoir mieux ? Nous aspirons tous à un idéal meilleur dans lequel nous aurons ceci ou cela, selon nos centres d’intérêts, nos situations et nos personnalités. On peut souhaiter avoir de meilleures relations, avoir plus confiance en soi, avoir plus d’argent ou avoir une meilleure santé. Bref, le verbe avoir paraît être un accomplissement. Pour autant, il est important de comprendre la mécanique qui permet d’avoir. Cela inclut « l’être » et le « faire ».

Dans cet article vous apprendrez à changer votre monde extérieur en changeant d’abord votre monde intérieur. Je vous explique le concept clé de ÊTRE-FAIRE-AVOIR.

 

 


 

AVOIR, FAIRE, ÊTRE VS ÊTRE, FAIRE, AVOIR ? Quelle différence ?

Nous allons voir que l’ordre a son importance ici et qu’Être, faire, avoir n’est pas similaire à Avoir, faire, être. Nous désirons tous avoir. Cependant, il faut être plus pour avoir plus ou être meilleur pour avoir mieux. L’inverse ne marche pas, en effet ce n’est pas parce que nous avons plus que nous sommes plus.

 

Pourquoi avoir plus ?

 

Avoir plus, toujours plus. Nous sommes des êtres insatiables et il nous est difficile de nous contenter et de satisfaire de ce dont nous avons. C’est d’ailleurs une vertu que d’être satisfait et de savoir se contenter de ce que l’on a. En revanche, la satisfaction n’est pas une finalité. Être satisfait n’est pas une fin. En effet, c’est un commencement. Voilà pourquoi en faisant preuve de gratitude et de reconnaissance, on aspire à mieux et à plus. Malheureusement, nous avons tendance à penser dans l’autre sens. « Ah si j’avais cela, alors je serai mieux, je serai enfin reconnaissant et satisfait ». Moi le premier. Penser de la sorte, revient à favoriser l’approche « AVOIR, FAIRE, ÊTRE » à l’approche « ÊTRE, FAIRE, AVOIR ».

 

Être satisfait n’est pas une fin. En effet, c’est un commencement.

 

« Etre, faire, avoir » est un concept plein de sens à comprendre pour avoir plus. Nous souhaitons tous avoir plus. Je ne parle pas nécessairement de matériel. Personnellement, je suis quelqu’un d’assez minimaliste sur le plan matériel. Cependant, probablement comme vous, je veux avoir plus dans ma vie. Plus de liberté, plus d’énergie, plus d’expérience, plus de sens… Avoir plus est donc un but qui nous guide inconsciemment ou consciemment de par notre essence d’être humain. Il convient de l’accepter et de définir ce « plus » justement. Se fixer des objectifs permet de définir de quoi on souhaite avoir plus dans sa vie ? C’est une démarche personnelle très importante selon moi. Mais ce n’est pas tout, avoir plus ne suffit pas.

 

Découvrez comment fixer ses objectifs personnels en cliquant ici.

 

Avoir mieux

 

Si avoir plus représente une motivation intrinsèque, c’est-à-dire en-nous, qui dirige nos vies, le « mieux » a un intérêt supérieur. Cela signifie, encore une fois, que la qualité prévaut sur la quantité. Souhaitez-vous avoir plus de relations ou de meilleures relations ? Souhaitez vous avoir plus d’opportunités professionnelles ou bien de meilleures opportunités ? Souhaitez-vous avoir plus d’énergie ou bien une meilleure énergie, positive et optimiste ? Bien entendu, l’un n’empêche pas l’autre. On peut avoir plus et avoir mieux. Mais, différencier les deux est important. Là encore, il faut pour cela revenir au concept « être, faire, avoir » que nous allons expliquer par la suite.

 

Si je résume, nous cherchons à avoir plus, parfois au détriment d’avoir mieux. Il faut donc développer son discernement. En d’autres termes, acquérir la sagesse. Par ailleurs, la satisfaction et notre niveau de contentement ne vient pas du « avoir » mais du « être ». « Avoir » vient en dernier dans « Être, Faire, Avoir ». Cela nous invite à repenser notre condition. Être meilleur permet d’avoir plus/mieux. Et non pas l’inverse.

 

"Avoir, Faire, Être" VS "Être, Faire, Avoir"
« Avoir, Faire, Être » VS « Être, Faire, Avoir »

 

 

L’erreur d’avoir sans être

 

Nous pensons souvent à tort que si nous avons alors nous pourrons faire et ainsi nous serons. Or, c’est l’inverse qu’il faut penser. Il ne faut pas penser avec son corps et sa chair mais avec son esprit et voir les choses autrement pour vivre mieux. Avoir sans être revient à vivre selon des pulsions et non selon un sens que l’on donne à sa vie. Puisque la nature est bien faite, cela ne fonctionne pas de toutes manières. C’est-à-dire, qu’on ne peut pas avoir sans être au préalable.

 

Pour illustrer mes propos, je vais aborder une erreur commune qui est celle de chercher à avoir sans chercher à être précédemment. Afin de mieux expliquer ce concept clé « Être, Faire, Avoir », je vais prendre un exemple concret que chacun peut comprendre et appréhender.

 

Illustration Avoir, Faire, Être : L’homme qui veut une vie riche

Prenons l’exemple d’une personne qui veut avoir de l’argent. Donnons à cette personne le prénom de Paul. Paul passe son temps à regarder la télévision et à scruter les profils des personnes riches sur les réseaux sociaux. Paul voudrait être comme elles et avoir de la richesse. Cependant, Paul a un petit boulot qui lui suffit tout juste pour subvenir à ses besoins primaires. Mais puisque Paul veut ressembler à ses idoles, il achète des biens de consommations chers et se donne un style important. Paul a des affaires de riches. Il va même jusqu’à s’endetter pour cela. Sur les réseaux sociaux, il affiche ses dernières acquisitions fièrement. Cependant, Paul n’est pas riche pour autant.

Au contraire, il est pauvre. Il est pauvre intérieurement. Il a cherché à avoir sans être précédemment. Pour avoir de la richesse, il faut d’abord devenir riche intérieurement. Pour avoir une meilleure condition extérieure, il faut être une meilleure personne. Il faut élever son niveau de conscience et développer son savoir-être. Mais ce n’est pas tout, il faut ensuite faire et agir. C’est en faisant que l’on obtiendra des résultats. Paul n’ose pas faire et il n’ose pas agir. Il n’en est aujourd’hui pas capable. Normal, car il n’a pas fait l’introspection pour être meilleur au préalable. Paul est fragile intérieurement mais veut paraître solide extérieurement. C’est le chemin du « Avoir, faire, être » et non pas celui du « être, faire, avoir ».

 

Pour résumer, ce que Paul a n’est donc qu’illusion. D’ailleurs, il n’est pas satisfait de sa condition au fond de lui. Un extérieur rempli ne permet pas de remplir  un intérieur creux. En revanche, un intérieur plein et comblé permet de remplir un extérieur creux. Voilà, ce qui peut se passer quand on cherche à avoir sans être ni faire au préalable. Être, faire, avoir, l’ordre est important.

 

 

Mettre l’Être avant l’Avoir

Dans cet exemple, la richesse a permit d’illustrer le concept d’Être, faire, avoir. Cependant, cela peut s’appliquer à pleins de domaines de nos vies. Comme par exemple la santé. Avoir une bonne santé ne s’obtient pas avec des pilules magiques. Cela s’obtient par un changement profond de soi et de qui on est. Il faut commencer par le commencement et non par la fin.

 

Pour avoir une meilleure condition extérieure, il faut être une meilleure personne. Il faut élever son niveau de conscience et développer son savoir-être.

 

 

Faire pour être ou être pour faire ?

 

Dans « Être, faire, avoir », il y a aussi le verbe faire. En effet, sans lui rien ne peut se produire. Le verbe faire permet de rendre réel ce qui est imaginaire. Il permet de concrétiser et de lier l’être et l’avoir. Je porte beaucoup d’importance à l’action car elle nous rend vivant. Le fait d’être fait allusion à notre vie intérieure et spirituelle. Le fait d’avoir fait allusion à notre vie extérieure et matérielle. Entre les deux, il y a l’action. C’est une manière de s’exprimer et de s’accomplir. Ainsi, faire est très important pour avancer et atteindre ses objectifs.

Cependant, pour faire et pour avoir, il faut être. Le fait d’élever sa conscience et son esprit permet de développer une attitude qui entraînera des actions. Ces actions aboutiront sur des résultats et ceux-ci changeront notre condition. Nous ne sommes pas uniquement ce que nous faisons, mais ce que nous faisons contribuent à qui nous sommes. Ainsi, notre être s’exprime à travers nos actions. Être, faire, avoir pourrait se résumer de la sorte (cf image ci-dessous).

Être, Faire, Avoir. Développement personnel
Explication du concept « Être, faire, avoir ».

 

 

Être, Faire, Avoir, un cheminement personnel pour prendre sa vie main

 

Nous avons qu’une seule vie, et je ne sais pas pour vous, mais je trouve qu’elle est courte. Je veux dire par là que le temps passe vite. De ce fait, prendre sa vie en main est une nécessité pour pouvoir profiter pleinement de sa vie et s’épanouir. J’ai récemment lu le livre « The ONE thing » de Gary Keller. L’auteur a interviewé de nombreuses personnes âgées au sujet de leur vie et l’une des choses qui revenait le plus souvent était le fait d’avoir des regrets. Il n’y a pas pire qu’accumuler des regrets. Regretter des choses que nous aurions souhaité faire et que nous n’avons pas faites. Voilà pourquoi il est important d’oser et de prendre sa vie en main selon moi. Être, faire, avoir permet justement d’avancer dans son cheminement personnel et prendre le contrôle de sa vie.

  • Prendre le contrôle de sa vie commence par un travail personnel sur qui on est: c’est le sens du verbe Être dans ce concept.
  • Ensuite, en s’appuyant sur qui on est, on choisit d’emprunter son propre chemin et d’agir pour soi, en soi et sur soi : c’est le sens du verbe Faire.
  • Enfin, notre monde extérieur change peu à peu et nous rayonnons. Cela nous permet d’avoir un impact concret sur nos vies et celles de nos proches : c’est le sens du verbe Avoir.

 

« Être, Faire, Avoir », est un concept clé pour avancer et changer son monde.

 

 

Être, Faire, Avoir : Par où commencer ?

 

Vous avez sans doute maintenant compris l’importance de ce concept et de la démarche, et c’est déjà un point de départ. Comprendre est nécessaire selon moi pour pouvoir agir et avancer. Cela donne du sens. Cependant, peut-être que vous ne savez pas par où commencer. Voici ce que je peux vous conseiller pour débuter à appliquer le concept « Être, faire, avoir ». Je me permets ces conseils car ils sont le fruit de mon cheminement personnel et de mon envie de partager ce qui est juste et bon.

 

4 conseils pour développer son Être

  1. Cessez de critiquer et assumez que tout ce que vous avez aujourd’hui (AVOIR) est de votre responsabilité. Votre condition actuelle dépend de vos actions d’hier. Autrement dit, votre AVOIR d’aujourd’hui est la résultante de votre FAIRE d’hier.
  2. OUI nous ne commençons pas tous notre vie au même stade, au même point de départ. Et alors ? Ce qui compte ce n’est pas les cartes que l’on pioche au début de la partie, c’est comment on les joue. Dans ce sens, arrêtez de trouver des excuses pour ne pas agir, ou grandir.
  3. Faîtes preuve de gratitude et de reconnaissance pour tout ce que vous avez. La gratitude apaise le cœur. Elle permet de nous focaliser sur le positif qu’il y a dans notre vie (et il y en a toujours, c’est à nous de le mettre en valeur). Or, ce sur quoi on se concentre grandit dans notre intérieur. Ainsi, si vous vous focalisez sur le positif dans votre monde intérieur, ce positif grandira en vous. Vous serez plus fort et plus serein. Vous serez meilleur. Cela vous permettra de développer votre ÊTRE.
  4. Changez votre système de croyances et vos habitudes. Nous sommes en partie ce que nous pensons, donc pensez positivement si vous souhaitez avoir du positif. Si vous ne savez pas quoi changer, essayez et vous constaterez les changements et tirerez ensuite les conclusions. On a le droit de se tromper, et tant que l’on essaie on avance. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai opéré certains changements dans ma vie. En vue d’AVOIR certains changements, il faut ÊTRE certains changements….

 

Développer son "ÊTRE" pour développer son "AVOIR". Changer son monde intérieur pour changer son extérieur
Développer son « ÊTRE » pour développer son « AVOIR ». Changer son monde intérieur pour changer son extérieur.

 

Conclusion

CE QU'IL FAUT RETENIR DE CET ARTICLE
Pour AVOIR, il faut ÊTRE. Focalisez-vous sur qui vous êtes et non sur ce que vous avez. Faites grandir votre ÊTRE et votre AVOIR grandira.

 

J’espère que cet article vous a plu et vous aidera dans votre cheminement personnel. ÊTRE- FAIRE- AVOIR, un concept à garder en tête. Avant de vous laisser, je souhaite partager avec vous une phrase que je trouve inspirante et drôle à la fois :

Oublier d’être c’est se faire avoir.

 

 

Et vous que souhaitez-vous changer dans votre vie ?

 

Julien

 


Envie d’avancer dans votre vie ?

Cliquez ici et Découvrez les produits dev-perso pour prendre votre vie en main

Cliquez ici et Recevez les 10 commandements de développement personnel pour une vie riche et épanouie

Laissez un commentaire