Dans cet article, je vais vous parler de ma consommation en matière d’habits et de vêtements. En effet, cela va faire plus d’un an que je n’ai pas acheté le moindre vêtement. Même pas une paire de chaussette. Comment j’en suis arrivé là alors qu’auparavant j’aimais dépenser et m’acheter régulièrement de nouvelles affaires ? Qu’est-ce que cela implique ? Plus généralement, je vous parlerai de ma consommation et du minimalisme. Je préfère consommer moins mais consommer mieux et mes habitudes de vie sont très minimalistes. Cependant, je ne m’interdis rien mais le fait est que, naturellement, j’ai arrêté d’acheter des vêtements.

Je n'achète plus de vêtements depuis plus d'un an - minimalisme
Je n’achète plus de vêtements depuis plus d’un an. Simplification et minimalisme 🙂

Je n’achète plus de vêtements mais cela n’a pas toujours été comme cela

 

Tout d’abord, il faut savoir que je n’ai jamais été quelqu’un de négligé. J’entends par là que pour différentes raisons, j’ai toujours été soucieux de l’image que je pouvais renvoyer à mon entourage et à moi-même. Ainsi, depuis l’adolescence, j’aimais arborer des tenues que j’appréciais et je m’achetais régulièrement de nouvelles affaires. En fait, avec un peu de recul, je pense que la société de consommation m’avait bien conditionné et de nouveaux besoins naissaient en moi fréquemment afin d’être tant bien que mal « à la page ». Comme si la valeur d’une personne dépendait de son apparence.

 

Aujourd’hui je fais toujours attention à la manière dont je suis vêtu et à l’image que j’offre au monde extérieure et à moi-même. Mes motivations ont quelque peu changées néanmoins. C’est davantage une marque de respect qu’une manière d’exister. Tout cela pour dire, que je pense toujours qu’il est important de rester présentable et d’entretenir une image saine et positive de soi-même mais que je ne suis pas victime d’un système ou de quelconques modes pour autant.

 

Avant j’achetais tout les mois de nouvelles affaires et il m’arrivait même de ne jamais en utiliser certaines. Pourtant je n’avais pas plus de moyens, au contraire. Mais la société moderne dans laquelle nous vivons dans les pays occidentaux parvient à vendre de la quantité aux gens plutôt que de la qualité. Ainsi, vous pouvez avoir l’illusion d’avoir beaucoup, mais le besoin n’est comblé que de manière éphémère. Ensuite, vous désirez de nouveau quelque chose que vous n’avez pas, et vous cessez de désirer ce que vous avez…

 

Pourquoi je n’achète plus de vêtements ?

 

Consommer moins mais consommer mieux

 

Petit à petit, le besoin d’acquérir de nouveaux vêtements s’est estompé. En fait, j’ai commencé à m’intéresser à des sujets plus importants et plus profonds à mes yeux et mon mode de vie a changé peu à peu. En plus de cela, lorsque l’on travaille et que l’on doit se prendre en charge, cela nécessite de faire certains choix et d’avoir certaines priorités. Pour ma part, je veille à contrôler et à optimiser mes finances.

 

Ce qui avait de l’importance auparavant n’en a plus aujourd’hui, et ce qui en avait peu en a davantage. Je privilégie la qualité à la quantité. Ainsi, m’acheter des choses dont je n’ai pas besoin ne m’intéresse plus. Je préfère dépenser mieux mon argent. Mes postes de dépenses sont davantage liés à mon bien-être, aux voyages ou à ma (future) liberté financière. Sans avoir la sensation de me priver, il y a une composante financière dans ma démarche.

 

Je ne manque de rien

 

Dans mon armoire, j’ai suffisamment d’affaires pour être habillé de manière convenable quelque soit la situation : travail, sport, détente… Pourquoi donc en acheter plus ? Qu’est-ce qui rend heureux dans le fait d’acheter des vêtements ?  Dans un de mes articles sur la société de consommation, j’expliquais comment ne pas en être une victime et être maître de ses choix. Il faut se contenter de peu et prêter de l’importance à ce qui en a réellement. Pour ma part, le matériel ne me rend pas heureux.

 

D’un point de vue du sens que cela peut avoir, pourquoi acheter ce dont je n’ai pas besoin ? Je préfère m’affirmer autrement que par de nouveaux vêtements. Le pire (ou le mieux) dans tout cela c’est que socialement, il n’y a aucune différence. Personne ne le remarque. Mes goûts sont plus sobres également.

 

Un soucis éthique

 

Par ailleurs, j’ai toujours eu un faible pour l’ancien et les vêtements authentiques. Les arrivages de neufs intempestifs ont moins de charme selon moi. En effet, je trouve le productivisme et le consumérisme très présents et cela en devient presque oppressant par moment. Du coup, je préfère m’orienter vers des vêtements ayant une histoire que l’on peut trouver en friperie par exemple. Je ne suis pas contre les vêtements neufs, mais quand je vois le rythme effréné de production de certaines grandes enseignes et les conséquences que cela peut avoir dans les pays ateliers qui produisent ces vêtements, je me pose des questions. C’est un peu comme la nourriture et la grande distribution… Il y a donc une composante éthique dans ma démarche.

 

Consommer moins mais consommer mieux
Consommer moins mais consommer mieux

 

Le minimalisme comme mode de vie

 

Dans cet article je vous parle de la consommation de vêtements, mais le sujet peut être élargi à bien d’autres aspects. De manière générale, mon mode de vie est de plus en plus minimaliste. Cela signifie que je préfère simplifier au maximum mon environnement et me libérer des emprises matérielles inutiles. J’ai peu de choses chez moi mais je trouve que j’en ai trop. Avant, j’en avais plus mais je trouvais que ce n’était pas assez.

 

J’ai peu de choses chez moi mais je trouve que j’en ai trop. Avant, j’en avais plus mais je trouvais que ce n’était pas assez.

 

Plus mon environnement est obstrué et encombré, plus mon esprit l’est également. J’y vois plus clair en me débarrassant du superflu et de l’inutile. C’est alors que je peux me concentrer sur l’essentiel. C’est une raison principale qui explique mon désintérêt progressif pour les fringues. En ayant moins, j’ai la sensation d’avoir plus. Cela fait du bien et libère des charges physiques ou imaginaires qui nous entourent.

 

L’histoire de Mark Zuckerberg qui porte toujours le même tee-shirt

Mark Zuckerberg porte toujours le même tee-shirt
Mark Zuckerberg porte toujours le même tee-shirt, pourquoi ?

Qui est Mark Zuckerberg ?

 

Pour l’anecdote, Mark Zuckerberg porte toujours le même tee-shirt. Pourquoi cela ? Est-ce volontaire de sa part ? Quel est le sens de tout cela ?

 

Pour rappel, Mark Zuckerberg est le fondateur de Facebook. Jeune homme richissime et vif d’esprit, il a tout de même révolutionné notre mode de vie, qu’on le veuille ou non. Facebook est le premier réseau social au monde et le nombre d’utilisateurs est de plusieurs milliards. Bref, on peut donc s’intéresser quelque peu à cette figure de l’entrepreneuriat 2.0.

 

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais Mark Zuckerberg porte toujours le même tee-shirt... Étrange non ? Pourtant, il l’explique très simplement.

 

Pourquoi Mark Zuckerberg porte tout les jours le même tee-shirt ?

 

Le fondateur de Facebook explique son habitude vestimentaire minimaliste par le fait qu’il n’a pas d’énergie à gaspiller dans des choses futiles. Qu’est-ce que cela signifie ? Tout simplement, que notre attention, notre énergie et toutes nos capacités, physiques comme cérébrales sont limitées. En effet, on ne peut pas se concentrer ou faire appel à sa créativité de manière illimitée chaque jour. Cela coûte de l’énergie et il nous faut recharger les batteries de temps en temps. C’est pour cela que nous mangeons et que nous dormons. C’est pour nous restaurer et récupérer ainsi de l’énergie.

 

Le fait est que, si notre énergie est limitée, Mark Zuckerberg souhaite l’optimiser. Et pour cause, il a décidé que se concentrer chaque matin pour définir de quelle manière il s’habillerait était une chose futile qui ne devait pas lui coûter en énergie. C’est pour cette raison qu’il possède le même tee-shirt en plusieurs exemplaire. Ainsi, chaque matin, Mark Zuckerberg ne se prend pas la tête sur comment il doit s’habiller et quel tee-shirt choisir. Astucieux n’est-ce pas ? C’est une sorte de « hack » personnel. 

 

 

Je n’ai pas d’énergie à gaspiller dans des choses aussi futiles de ma vie personnelle. Je dois prendre le minimum de décisions en dehors de celles qui servent la communauté Facebook

 

 

L’élégance du minimalisme et de la simplicité

 

Personnellement, je n’en suis pas à ce point, mais je comprends parfaitement la démarche. Je suis assez rapide dans ma sélection et le fait de simplifier ma tenue vestimentaire est un gain de temps et d’énergie.

 

J’entends par simplifier le fait d’avoir moins d’affaires d’une part, et que ces vêtements soient plus sobres d’autre part. Et croyez-moi, je ne suis pas quelqu’un de négligé pour autant. La simplicité a du bon dans beaucoup de domaines ! La simplicité et le minimalisme ont même une certaine élégance. 

 

 

TROP = MOINS

En ayant moins, j'ai la sensation d'avoir plus Cliquez pour tweeter

Je voulais vous partager mon retour d’expérience et j’espère que le sujet vous a intéressé. Nous sommes constamment appelés à consommer plus et la quantité prime sur la qualité. Quel est le sens de tout cela ? J’ai simplifié mon mode de vie et mes habitudes. Le minimalisme m’apporte de la lucidité et plus d’énergie pour me concentrer sur ce qui m’importe réellement. Si je devais résumer cet article je dirai : Simplifier son environnement a du bon 🙂

 

 

Envie d’avancer dans votre vie ?

Cliquez ici et Découvrez les produits dev-perso pour prendre votre vie en main

Cliquez ici et Recevez les 10 commandements de développement personnel pour une vie riche et épanouie

    4 replies to "Je n’achète plus de vêtement depuis plus d’un an et je vis très bien ainsi"

    • […] Réduisez vos dépenses matérielles inutiles (je n’achète plus de vêtements) […]

    • Julien

      Et voilà un article en lien avec le minimalisme à la maison ! https://positif-et-proactif.com/simplifier-son-interieur-avec-le-minimalisme/ 🙂

    • Julien

      Bonjour, oui en effet l’idée à retenir selon moi est la suivante : avoir plus (constamment) n’est pas nécessairement une bonne chose. Au contraire, simplifier son environnement permet d’y voir plus clair. Comment avoir un esprit libre quand notre environnement est encombré de matériel sans réelle importance ? Un travail personnel permet d’identifier ce qui nous importe vraiment et de s’en rapprocher. 🙂

    • Inspire Hypnose

      Article très inspirant, la suite pourrait d’ailleurs porter sur le minimalisme dans nos espaces intérieurs : appartements, maisons…. de nos meubles à tout ce que nous conservons chez nous et qui s’entasse parfois. Ranger, faire le tri, se séparer de l’inutile, meubler et décorer de façon minimaliste… Tous ces petits détails qui nous permettent de vivre mieux, de souligner l’importance de notre « être » plus que de notre « avoir »…

Laissez un commentaire