Si vous êtes comme moi et que vous vous intéressez à lindépendance financière, vous avez très probablement déjà vu ou entendu le terme « Rat Race » dans une vidéo, un article ou dans un bouquin.  Qu’est-ce que la « Rat Race » et pourquoi appelle-t-on cela ainsi ? Comment quitter la Rat Race ? Voici ce dont nous allons parler dans cet article. A la fin de cet article vous aurez une meilleure compréhension du système et de ce qu’on appelle la Rat Race. Par ailleurs, vous trouverez également des pistes de solutions pour quitter la Rat Race et vivre une vie plus épanouissante qui vous correspond mieux.

 

Comment quitter la rat race ?
Illustration de la Rat Race de l’artiste londonien Steve Cutts

Qu’est-ce que la Rat Race ?

 

La Rat Race est une expression anglophone pour décrire un système dans lequel on court indéfiniment sans pour autant avancer. Vous l’aurez sûrement compris, l’expression fait directement allusion à l’activité favorite des rongeurs en cage. Cette expression est souvent utilisée pour décrire le mode de vie actuel de la majorité de la population basé sur le salariat. Robert Kiyosaki, célèbre auteur de Père Riche Père Pauvre, a démocratiser cette expression. Dans la rat race, il y a une notion péjorative du salarié qui subit sa vie. (cf l’article prendre sa vie en main)

 

Je suis salarié, je gagne même plutôt bien ma vie, et je ne vois pas le rapport entre moi et un rat en cage qui court dans sa roue

 

Quitter la rat race avec le Développement personnel et indépendance financière
Comment quitter la Rat Race ?

 

Le rapport est simple, avec votre travail, vos fiches de paies, vos factures mensuelles, vos dépenses récurrentes et les impôts, vous êtes en train de courir mais vous n’avancez pas. Chaque mois qui passe correspond à un tour de roue. Si vous ne vous en rendez pas compte c’est que vous êtes un salarié privilégié qui s’épanouie dans son travail (Oui c’est possible et tant mieux d’ailleurs). Ou alors, vos yeux sont peut être éblouis par les biens de consommation que vous vous offrez pour vous consolez. Tant que l’on y trouve son compte ça va. En tout cas, voici ce que représente la Rat Race et si vous lisez cet article c’est que vous êtes probablement déjà au fait sur le sujet.

 

Dans la Rat Race, on échange son temps contre de l'argent. Autrement dit, on perd sa vie à la gagner. Cliquez pour tweeter

 

S’épanouir dans la Rat Race ?

 

Cette situation peut être source de frustration car on se retrouve coincé par des obligations et des contraintes qui ne nous plaisent pas forcément. Comment s’épanouir dans de telles conditions ? Il est vrai que certaines personnes y trouvent leur compte et sont contents d’évoluer dans la Rat Race, tant mieux pour elles d’ailleurs. Il n’empêche que pour de nombreuses personnes ce n’est pas le cas. En témoignent ce genre de phrases que l’on peut entendre : « Ça va comme un lundi« , « Vivement le weekend » et j’en passe…

 

Je pense que l’on peut s’épanouir dans son travail tout en étant salarié et y trouver un moyen de s’affirmer et de se développer. En revanche, de ma petite expérience, je pense que beaucoup de personnes le font par la contrainte financière et/ou par la pression sociale. Par ailleurs, je constate que beaucoup de « jeunes » (génération Y pour simplifier) vivent mal leur entrée dans la vie active. En effet, un sentiment de déception fait surface, comme si le « fais des études et tu auras un boulot qui te plait » ne répondait pas aux attentes…

 

« On a des vies de merde »

 

J’ai même entendu des phrases de ce type : « On a des vies de merde« , « On fait des boulots à la con » par exemple. Ces phrases sont sorties de la bouche de personnes intègres et bien placés. Des pères de famille qui ont des responsabilités à assumer. Ça fait réfléchir, je trouve… En d’autres termes, je ne critique pas directement le salariat ou un certain type de travail en soit. En effet, ce dont nous parlons ici est bel et bien une situation inconfortable dans laquelle certaines personnes sont contraintes de rester.

 

La Rat Race est une expression populaire qui représente un véritable schéma de vie. Tout le monde n’est pas concerné de la même manière, mais certains en souffrent… Quitter la Rat Race revient donc à sortir de ce cercle vicieux dans lequel certaines personnes se sentent pris au piège. La Rat Race est un schéma de vie dans lequel on échange son temps contre de l’argent pour acheter des biens de consommations et payer les factures. Puis la mécanique se répète de manière cyclique (mensuellement) jusqu’à la retraite.

 

L’inhibition de l’action

 

Cette situation me fait penser à l’inhibition de l’action. C’est-à-dire qu’on ne peut ni fuir, ni lutter. On se sent pris au piège. En réalité, il y a toujours des alternatives et des solutions. De ce fait, tout est une question d’état d’esprit et de connaissances. Le but de cet article est d’apporter des pistes pour les personnes qui souhaiteraient quitter la Rat Race. En effet, critiquer ou dénoncer est une chose. Apporter des solutions et trouver des alternatives en est une autre. J’ai découvert le concept psychologique d’inhibition de l’action chez Henri Laborit, auteur ayant d’ailleurs écrit un livre du même nom. L’ouvrage L’inhibition de l’action, d’Henri Laborit, met en exergue ce type de situation dans lequel on se sent piégé et impuissant.

 

Les dangers sur la santé de la Rat Race

Si certains peuvent se sentir bien et évoluent avec satisfaction dans leur job, ce n’est pas le cas de tous.

Les B-out : Burn out, Bore out, Brown out

Il y a eu l’émergence de ce que l’on a appelé le Burn out (le fait de trop travailler à en craquer), puis le Bore out (le fait de s’ennuyer au travail), et aujourd’hui il y a le Brown out (le fait de ne pas trouver de sens à ce qu’on fait au travail).

Sachez que le Brown-out est le fait de remettre en cause le but même de son travail. C’est d’être démotivé par un travail que l’on juge dénué de sens ou peu utile. On devrait tous être heureux de se lever le matin et de commencer une nouvelle journée. En réalité, ce n’est pas le cas. Je suis passé par une situation similaire et ce n’est pas agréable. En revanche, je n’ai pas baissé les bras et j’ai su rebondir, en me fixant des objectifs. Le fait de ne pas trouver de sens à son quotidien diminue l’estime de soi et peut à terme avoir de lourdes conséquences. Cependant, lorsque l’on est fier et satisfait de son travail, on renforce notre estime personnelle et on peut alors accomplir davantage et s’épanouir.

 

Quitter la rat race - Dev Pero - Développement personnel et indépendance financière

 

3 façons de quitter la Rat Race et de vivre sa vie comme on l’entend

Voici trois manières de quitter la Rat Race afin de profiter de sa vie et de reprendre le contrôle sur son temps. Les trois pistes sont intéressantes et chacune a des avantages et des inconvénients. A vous de voir laquelle correspond le mieux à vos aspirations et à votre projet de vie.

 


1) L’indépendance financière

 

Dans le milieu de l’indépendance financière, quitter la rat race passe par la constitution des revenus alternatifs et passifs issus de placements et investissements. Par exemple : J’investis dans l’immobilier petit à petit avec pour objectif à terme de ne plus avoir à travailler. Je me constitue un capital qui me rapporte puis je me libère des chaines du salariat.

 

Livre à lire sur le sujet :  « Père Riche Père Pauvre » (Rich Dad, Poor Dad) de Robert Kiyosaki, c’est une référence des livres les plus connus sur l’indépendance financière. 

 

Articles sur l’indépendance financière pour quitter la Rat Race

 

Ces articles vous plairont si vous vous intéressez à l’indépendance financière :

Liberté financière, travail, et développement personnel

Qu’est-ce que la richesse et comment devenir riche ?

Comment passer à l’action ? Trois types de personnes, quel est le vôtre ?

Comment devenir indépendant financièrement avec l’immobilier ?

Bien gérer ses finances avec 4 règles de base

En route vers l’indépendance financière et la liberté : Initialisation !

 

 


2) L’autosuffisance

 

Dans l‘autosuffisance, quitter la Rat Race passe par une prise d’autonomie. Au lieu d’être un consommateur, on devient un producteur. Ainsi, si je produis tout ce dont j’ai besoin pour vivre, je n’ai pas besoin de travailler et d’échanger mon temps contre de l’argent. Il existe des maisons autosuffisantes sur le plans énergétiques qui permettent vivre avec un grand confort. Il est également possible de cultiver un potager ou même d’élever des bêtes. Ainsi,  il est possible de produire sa propre nourriture. En clair, si ma maison produit autant d’énergie qu’elle en consomme et que je produis suffisamment de nourriture pour subvenir à mes besoins, je ne manque de rien. C’est la version un peu écolo et altermondialiste de quitter la rat race.

En effet, l’autosuffisance permet de quitter un système et de prendre ses distances avec la consommation. De ce fait, pas de besoin de « se vendre » sur le marché du travail pour gagner en pouvoir d’achat. Je connais des personnes qui ont décidé de s’éloigner des grandes villes et d’adopter un mode de vie plus simple et davantage porté sur l’autosuffisance. C’est un choix de vie et il peut tout à fait apporter la satisfaction souhaitée. Si vous aimez bien la nature et le travail manuel, peut-être est-ce une option à étudier ?

 

A lire sur le sujet : Mon jardin maraîcher du québécois Pierre Martin Fortier. Ce livre traite du sujet de la production alimentaire bonne, saine, viable et rentable.

 


3) Le digital nomadisme

 

Enfin, une autre option pour quitter la Rat Race c’est le « digital nomadisme ». Il semblerait que le terme français soit « le nomadisme numérique » d’après Wikipédia en tout cas. Quoiqu’il en soit, ce nomadisme est le fait de vivre en se déplaçant, en voyageant. Ce nomadisme est digital dans le sens ou c’est par le biais des nouvelles technologies comme internet ou les télécommunications qu’il est permis. Il est permis dans le sens où l’on peut travailler à distance ou d’où on veut grâce à internet. On s’affranchit donc des contraintes horaires, géographiques et hiérarchiques. On peut voyager facilement et vivre ainsi grâce à ses revenus issus d’internet. C’est la version nomade 2.0 de quitter la Rat Race.

A lire sur le sujet : La semaine de 4 heures, de Tim Ferris, grand classique pour se dégager du temps libre et profiter de la vie en voyageant par exemple… 

 

A part ces trois pistes, je ne vois pas comment sortir de cet engrenage. Vivre en marginal dans la rue ne me paraît pas être une solution souhaitable. Bien que je n’ai rien contre ces gens. J’espère que ces pistes vous ont inspirés. Egalement, j’espère qu’elles vous aideront dans votre cheminement.

 


 

Mon avis pour quitter la Rat Race

 

Personnellement, je trouve ces trois pistes intéressantes. Une chose importante selon moi est d’écouter notre petite voix intérieure. En effet, nous avons tous une petite voix en nous qui nous parle et nous conforte ou non dans nos choix. Si on ne se sent pas à l’aise avec un certain schéma de vie, il faut l’accepter et trouver une solution. Notre système de croyances nous restreint trop souvent. De plus, des personnes négatives peuvent détruire nos rêves et briser nos aspirations. Nous avons qu’une seule vie. Ne l’oublions pas.

De ce fait, que faire si on ne s’épanouit pas dans son travail ? Que faire lorsqu’on a l’impression de se faire voler son temps ?  Oui, il faut songer à changer de mode de vie. Quitter la Rat Race est une chose. Cependant quitter la Rat Race ne rend pas heureux. Être heureux est un travail profond et personnel. En revanche, quitter la Rat Race permet de disposer de son temps. Or, nous savons que le temps est précieux. Pour l’instant, j’essaie de gagner mon indépendance financière pour me donner le choix ensuite. Ainsi, ne pas dépendre de contrainte et agir par envie est un désir puissant en moi. Cela fait partie de mes objectifs. Pour en savoir plus, je vous invite à lire cet article sur la liberté financière, le travail et le développement personnel.

 

Et vous, parmi vos bonnes résolutions, y a-t-il dans votre liste « quitter la rat race » ?

 

Envie d’avancer dans votre vie ?

Cliquez ici et Découvrez les produits dev-perso pour prendre votre vie en main

Cliquez ici et Recevez les 10 commandements de développement personnel pour une vie riche et épanouie

    7 replies to "Qu’est-ce que la Rat Race et comment la quitter ? 3 pistes pour quitter la rat race"

    • Julien

      Bonjour et merci pour ton commentaire.

      Oui bien sûr, tout le contenu que je propose est fait pour être diffusé au plus grand nombre 🙂

    • Anonyme

      Bonjour Julien, cet article est très constructif et j’aimerai le partager avec mon entourage. M’autorises-tu à le poster en ligne ?

    • Julien

      Merci Mike pour ce commentaire. En effet, de ce que je lis, vous êtes en plein dans la Rat Race, le mal de notre société actuelle selon moi. La bonne nouvelle c’est que vous en avez pris conscience et que vous semblez résolu à changer cette situation et pour cela je ne peux que vous encourager. Personnellement, arrivé dans la vie active, je me suis retrouvé face à une situation similaire mais j’ai vite compris qu’il me fallait trouver une alternative à ce mode de vie dénué de sens à mon goût car l’une de mes priorités est d’être maître de mon temps et d’être indépendant. Depuis, j’ai entamé une réelle démarche de développement personnel pour vivre mieux et pour atteindre mes différents objectifs (dont l’indépendance financière). Je m’étale pas trop sur ce sujet ici car ce site se veut pluridisciplinaire, mais j’avance à grand pas et mon mode de vie est, comme vous le soulignez, assez à contre courant. Prenez votre vie en main, et vivez la vie qui vous inspire réellement. A très bientôt ! 🙂

    • Mikou

      Article très intéressant, je suis là-dedans en ce moment, j’ai la trentaine.
      Pour ma part j’ai choisi de réduire mon train de vie, la société de consommation est horrible de nous faire croire que l’on sera plus heureux en achetant des choses qui nous font plaisir sur le moment et qui au final nous maintiennent la tête sous l’eau : 4X4, crédits conso et ça peut-être des choses plus petites et récurrentes : Blurays, jeux-vidéos, comics, figurines… j’ai la collectionnite aigüe et suis très Geek, j’ai décidé de revendre pleins de choses à perte parfois, dur mais nécessaire… J’ai lu pleins de bouquins sur le minimalismes qui m’ont ouverts les yeux. J’ai perdu de l’argent, du temps et j’en perd encore à revendre, à faire des annonces sur Internet! Tous ces objets couteux et inutiles me fatigue à la longue et ajoute un peu plus de temps à ma « condamnation » cette vie qui ne me plait pas. L’erreur est humaine, on apprend, on se relève et on avance.
      J’ai décidé de miser sur moi-même. Je me forme actuellement au métier dont je rêvais étant enfant via des cours du soir, c’est ce qui me motive pour me lever le matin et affronter les gens/transports en communs/boulot pourri (aucune reconnaissance depuis bientôt 10 ans), j’aime ce que j’apprends, ça m’intéresse, mes progrès sont donc fulgurants, je prévois de mettre un terme à mes cours en juillet 2018. On a un crédit sur le dos qui nous met la pression à ma compagne et moi, les mensualités sont lourdes et pèsent sur notre moral, son boulot est très stressant pour elle, ça ne va vraiment pas fort, on a prit conscience un peu sur le tard de l’engrenage. Le crédit immobilier c’est (notre) le cœur du problème, d’ici 4/5 ans on va essayer de revendre notre appart’. Comme tout le monde on rêve d’une maison, mais après discussion et explication de notre avenir avec ma compagne, elle est ok pour se diriger vers un appartement, plus grand, pas dans du neuf cette fois, on fera très attention au prix aussi pour ne plus avoir de mensualités le plus rapidement possible quitte à retaper histoire d’avoir notre toit sur la tête rapidement, tant pis pour les amis, le BBQ et la piscine, ça fait rêver mais au prix de votre santé morale et physique, on veut être indépendants financièrement le plus rapidement possible, ça induit des sacrifices, un changement de mode de vie en profondeur, remises en questions des priorités et aller à l’encontre de la pression sociale, familiale, on a qu’une vie comme indiqué dans l’article. Le plus souvent quand je veux acheter un objet de consommation, je le prend dans les mains, le regarde et me pose la question s’il me sera vraiment utile pour ce que je veux faire, pour mon avenir, si ces 30 euros ne seraient pas mieux dans mon projet plutôt que dans ce comic book de Batman! Dans 85% des cas je le repose. On peut aussi revendre ses anciennes affaires pour l’investir dans un plaisir éphémère, ça permet de ne pas culpabiliser! Dès que mon salaire tombe je met 10% direct de côté pour mon projet de vie. Le 1er créancier et le plus important à payer c’est soi-même! On ne part pas en vacances, c’est un peu une fuite de notre vie, pour nous. Ces 500 euros perdus pour aller à la mer on les met de côté, pour ne pas craquer on se fait un petit resto à la fin de chaque mois.. Il n’y a pas de secret, généralement il faut faire le contraire de ce que vos collègues font. Il y a pleins d’astuces et de choses à mettre en place. Très bon article en tout cas!

    • Julien

      Bonjour Françoise, merci pour votre commentaire. Oui en effet, un rythme de vie nous est imposé de manière implicite dans notre société actuelle. Autant je pense qu’il est possible de s’y sentir bien et de s’épanouir dedans, autant pour certaines personnes cela devient pénible. Pire encore, on ne trouve pas de sens à ce que l’on fait et on a l’impression de se faire voler son temps… Si vous êtes dans cette situation je vous invite à réfléchir aux solutions et aux alternatives qui s’offrent à vous. Dans cet article j’ai évoqué quelques pistes mais il en existe d’autres. A nous de nous prendre en main là-dessus et d’être enthousiasmé à l’idée de se lever le matin pour accomplir les choses qui nous importent réellement.

    • DERIC Françoise

      J en ai assez de commencera des 7h pour travavailler finir a 19h ….et au final ne rien avoir en main Je veux d finir

    • dahmouchepro

      Merci pour cet article constructif ! J’ai moi-même réalisé un article qui vous donnes les 6 meilleurs conseils pour enfin quitter la rat race : https://blog-business-smart.com/quitter-la-rat-race/
      Merci encore et passez une excellente journée,
      Hana;

Laissez un commentaire