Le jeûne intermittent, pourquoi et comment le pratiquer ?


Le jeûne intermittent, pourquoi et comment le pratiquer ?Le jeûne intermittent est une pratique qui nous permet de mieux vivre. Nos ancêtres chasseurs-cueilleurs ont pratiqué ce jeûne thérapeutique inconsciemment depuis des siècles et les études récentes démontrent qu’ils avaient une meilleure santé que nous. D’ailleurs, le jeûne intermittent nous permet de concilier les trois dimensions de notre être : le physique, le spirituel et l’âme. Alors, le jeûne intermittent, pourquoi et comment le pratiquer ? Comment jeûner une journée?

Nous ne sommes pas qu’un corps même si la dimension physique reste l’élément qui nous permet d’exister dans le monde visible. Pour que notre corps puisse s’épanouir, il a cependant besoin de notre âme et de notre esprit. Ces trois éléments sont entre-liés à jamais tant qu’on est sur terre. Par conséquent, il est de notre devoir d’en prendre soin.

L’esprit est le siège de la conscience. L’âme est la part qui nous anime tant spirituellement que physiquement. Quant au corps, nous savons bien qu’il est le siège de l’âme et de l’esprit.

Vous avez peut-être déjà entendu ou lu cette belle phrase qui dit : « La vie ne peut être agréable sans la parfaite santé, et sans la vigueur de l’âme et du corps ». Ce message nous incite à nous focaliser sur la santé, la vigueur, mais surtout sur la vie.

Partons du principe que l’essence de ce message est issue d’une motivation spirituelle. Concilier toutes les visions qu’il apporte peut nous mener sur plusieurs pistes. Aujourd’hui nous allons nous focaliser sur une seule de ces pistes : le jeûne.

Dans cet article, nous verrons les sujets suivants : le jeûne, le jeûne intermittent, le jeûne thérapeutique, l’association jeûne et sport, et comment jeûner une journée ainsi que comment pratiquer le jeûne.

Qu’est-ce que le jeûne ?

Ici, nous parlerons de jeûne alimentaire. Jeûner c’est se priver de nourriture et de boisson ou seulement de nourriture. Le jeûne est une pratique recourue dans certaines pratiques religieuses à l’exemple du carême ou du ramadan. On le pratique également pour des fins thérapeutiques, c’est pourquoi on parle parfois de jeûne thérapeutique. En effet, le jeûne aide notre corps à se débarrasser des toxines qui l’empêchent de fonctionner normalement. Il a une fonction purificatrice en quelque sorte.

Dans la dimension spirituelle, le jeûne est pratiqué suivant la cadence de quelques exercices spirituels. En effet, lorsque l’on fait un « jeûne spirituel », on prie, on médite, on se focalise sur des activités productives et on se lance dans les œuvres de bienfaisance. Les pratiquants délaissent les besoins du corps afin de mieux nourrir leur face spirituelle. Effectivement, quand le corps se tait, l’esprit devient plus vif.

Pourquoi jeûner?

Quelle que soit la motivation d’un jeûne, il agit toujours positivement sur le corps. Bien entendu, il ne faut pas aller dans l’excès. Se priver de nourriture est bénéfique pour le corps, mais le but n’est pas de s’affamer jusqu’à l’épuisement total. À vrai dire, les effets positifs du jeûne sur le corps ont été observés à partir du comportement alimentaire de quelques mammifères. Les chercheurs ont jugé utile la pratique du jeûne après avoir pu observer son effet sur les animaux de grande ou petite taille. Ces experts attestent que le jeûne aide le corps à se régénérer tout en étant une source de longévité.

De ce fait, pratiquer le jeûne est important, mais on ne peut en tirer les effets bénéfiques qu’en nous y mettant d’une manière raisonnable. Alors, quels types de jeûne peut-on faire ? Comment devons-nous jeûner et quels en sont les résultats escomptés pour le corps, l’âme et l’esprit  ? Qu’est-ce que le jeûne intermittent et comment pratiquer le jeûne ?

Le jeûne intermittent, pourquoi et comment le pratiquer ?

le jeûne intermittent, pourquoi et comment le pratiquerIntermittence signifie discontinuité. Le jeûne intermittent correspond donc à pratiquer le jeûne d’une manière discontinue. Plus précisément, cette pratique est définie par des périodes de jeûne et des périodes d’alimentation. Globalement, il s’agit d’un cycle alimentaire marqué par le jeûne. Pour ainsi dire, le jeûne intermittent peut relever d’un mode de vie et non d’une simple pratique périodique.

Quels sont les différentes sortes de jeûne par intermittence ?

Le jeûne intermittent, pourquoi et comment le pratiquer si l’on ne connaît pas toutes les possibilités pour le faire ?

Actuellement, trois sortes de jeûne intermittent font fureur auprès de tous ceux qui recherchent un équilibre physiologique et spirituel. Ces trois sortes de jeûne intermittent sont : la méthode 16-8, la méthode 5-2 et le jeûne exclusif.

La méthode 16-8 consiste à jeûner pendant 16 heures tous les jours et ne s’alimenter que pendant 8 heures tous les jours.

La méthode 5-2 quant à elle consiste à choisir deux jours non consécutifs dans la semaine, durant lesquels il faudra restreindre sa prise d’aliments à 500 calories par séance.

Pour ce qui est de la méthode exclusive, elle consiste tout simplement à se priver de nourritures en 24 heures, une fois par mois.

Quel type de jeûne intermittent pratiquer ?

Certains d’entre nous pratiquent le jeûne 16-8 instinctivement. Généralement, il consiste à ne prendre que deux repas équilibrés entre 13 h et 21 h tous les jours. D’ailleurs, c’est le type de jeûne le plus facile à faire tout en étant le plus accommodé au corps humain.

Les personnes qui ont du mal à gérer leur faim, quant à elles, devraient essayer ou commencer, par la méthode 5-2. Pour que le jeûne puisse être efficace, il est recommandé aux pratiquants de ne prendre que des protéines et des végétaux lors des deux jours de restriction alimentaire.

Le jeûne exclusif est recommandé à tous. Il pourrait être très efficace si vous êtes un mangeur compulsif. De plus, il consiste seulement à vous priver de nourriture pendant 24 heures chaque mois.

Quel que soit le type de jeûne pratiqué, n’oubliez pas de vous hydrater convenablement. Toutefois, évitez les boissons sucrées, gazeuses et hypercaloriques.

Le jeûne intermittent, pourquoi et comment le pratiquer ? Application avec le jeûne 16-8

Faisons le point sur le jeûne 16-8, comme il s’avère être le plus raisonnable et le plus accessible à chacun d’entre nous. À titre de rappel, un jeûne commence 6 heures après la prise du dernier repas. Le jeûne 16-8 consiste à prendre le dernier repas à 21 heures et le premier à 13 heures. En pratique, il permet à notre corps de jeûner pendant 10 heures si l’on ne compte pas les 6 heures qui suivent le dernier repas.

Ces dix heures d’absence de nourriture dans le corps vous permettront de vous :

  • sentir plus léger et plus dynamique ;
  • focaliser sur vos pratiques spirituelles d’une manière plus efficace ;
  • contrôler sur vos impulsions liées à l’alimentation.

Sur le plan physiologique, les 16 heures de privation d’aliments auront les effets suivants :

  • Augmentation du métabolisme de 3 à 14 % selon l’état général du jeûneur ;
  • Rééquilibrage des hormones notamment de celles liées à la prise et à la perte du poids ;
  • Réduction de la masse graisseuse stockée dans le corps ;
  • Amélioration de la sensibilité à l’insuline ;
  • Augmentation du taux de l’hormone BDNF, qui est un élément non négligeable dans le renouvellement des cellules nerveuses.

Le plan pour un jeûne 16-8

Les seules règles à retenir, si l’on veut pratiquer un jeûne 16-8 sont : éviter absolument de s’alimenter pendant 16 heures (sommeil compris). Il est possible de s’hydrater, mais il faut éviter toutes formes de boisson pouvant apporter des calories au corps.

Voici un petit plan sympa qui pourrait vous motiver dans la pratique du jeûne 16-8 :

  • 13 heures : premier repas contenant une portion de céréale, une portion de protéine, et plusieurs portions de légumes et de fruits.
  • 17 heures : vous pouvez bien prendre un encas léger. Priorisez le laitage maigre et les fruits. Vous pouvez également prendre des amandes, ou des noix pour contrecarrer la faim.
  • 21 heures : prenez un repas léger composé essentiellement de légumes et de fruits. Un potage, une soupe, de la salade de légumes à vapeur ou d’algues au poisson peuvent faire l’affaire.
  • Attendez deux heures avant de vous coucher. Entre temps, faites le point sur votre journée, détendez-vous et faites ce qui vous fait plaisir le temps de la digestion.
  • 23 heures : vous pouvez dormir.
  • 6 heures : vous pouvez vous lever du lit. Commencez votre journée avec une activité spirituelle, une activité intellectuelle et une légère activité sportive. Vous pouvez par exemple, commencer par prier ou méditer, ensuite enchaîner avec la lecture et pour finir faire un peu de sport. Toutes ces activités auront un meilleur effet sur votre être entier lorsque vous pratiquez le jeûne.

Comment jeûner une journée ?

comment jeûner une journéeComment jeûner une journée ou comment pratiquer le jeûne exclusif ? Alors, jeûner en une journée consiste premièrement à cesser de manger à 20 h la veille du jeûne. Le jeûne prendra fin à 6 heures du matin le lendemain de la privation. Durant la période de jeûne exclusif, le jeûneur a le droit de boire de l’eau, du thé, du café, ou de l’infusion, mais n’a droit ni au sucre, ni au lait ni à la crème.

Avant de vous vous lancer dans une journée de jeûne préparez-vous en augmentant vos apports nutritifs en vitamines et minéraux la veille. Mangez essentiellement des smoothies de fruits et de légumes. Prenez des yaourts 0 % et ne consommez que de la viande maigre. Après le jeûne, commencez par vous alimenter avec de la nourriture liquide. Votre première nourriture solide devrait être prise à midi.

Une phrase très encourageante dit que « le jeûne n’est pas un but en soi ni un moyen, mais un climat de confiance, de disponibilité, de dépendance ». Pendant votre jeûne exclusif, prenez donc le temps de vous ressourcer spirituellement. Quelle que soit votre croyance religieuse ou philosophique, allier le jeûne aux pratiques spirituelles reboostera votre être tout entier. D’ailleurs, ce type de mise au point est très utile dans le processus du développement personnel.

Le jeûne peut s’avérer efficace pour la prise de décision ou la productivité dans vos activités. Attention à ne pas être dans des situations difficiles ou stressantes néanmoins. (Article sur la productivité à lire ici)

Jeûne thérapeutique

Vous devez savoir que les maladies ainsi que les dysfonctionnements physiologiques qui nous touchent ont une origine mentale ou émotionnelle. Sachez par exemple que la colère affaiblit le foie, et que l’inquiétude affaiblit l’estomac.

Voici la bonne nouvelle, jeûner régulièrement vous permettra de trouver un équilibre. Le jeûne est tout aussi thérapeutique pour le corps que pour l’âme et l’esprit.

Sur la dimension physique, le jeûne :

  • Favorise la perte de poids s’il est pratiqué par intermittence et si on privilégie une alimentation saine lors des phases de repas ;
  • Corrige la résistance à l’insuline chez les personnes atteintes du diabète de type 2 ;
  • Déclenche le processus de réparation cellulaire dans notre corps et nous préserve ainsi du cancer et d’autres types de maladies ;
  • Réduit le cholestérol LDL et les triglycérides sanguins afin d’améliorer notre santé cardiaque.

Sur les dimensions immatérielles (âme et esprit), le jeûne :

  • Nous apprend à nous détacher des plaisirs physiques et matériels qui ne sont qu’éphémères ;
  • Nous aide naturellement à mieux nous focaliser sur l’être spirituel que l’on est ;
  • Grâce à son effet spirituel positif nous aide dans la gestion de nos émotions et du stress.

Jeûne et sport

Quel que soit votre rapport au sport, sachez que le jeûne ne vous empêche pas de pratiquer des activités sportives.

Seulement, durant une période de jeûne il est préférable de ne pas trop forcer sur le sport. Réduisez vos séances de sport de moitié. Si vous faites du sport pendant 30 minutes tous les jours, réduisez le rythme à 15 minutes, et ainsi de suite.

Pour les pratiquants du jeûne 16-8, il est conseillé d’effectuer une activité sportive de 30 minutes en fin d’après-midi après la prise d’un léger encas.

Comment pratiquer le jeûne ?

Vous vous demandez par où commencer et comment pratiquer le jeûne ?

Vous connaissez déjà les trois types de jeûnes que vous pouvez pratiquer. Pour faire du jeûne un mode vie, trouvez premièrement la méthode qui soit la plus appropriée à votre état général. Vous pouvez même demander les avis d’un nutritionniste pour définir ce qu’il vous faut.

Ensuite, avant d’entrer dans une phase de jeûne, ne consommez que de la nourriture digeste, et hautement nutritive.

Durant les phases de jeûne, maximisez les activités spirituelles ; méditez, priez, prenez le temps de vous asseoir et de remercier l’univers pour tout ce qu’il vous donne. Faites preuve de gratitude au lieu de vous plaindre et focalisez vous sur les pensées positives qui vous font du bien (article à lire). D’ailleurs voici un petit programme de méditation qui pourrait vous aider.

Conclusion

Jeûner c’est faire une pause bénéfique pour le corps surtout, mais aussi l’âme et l’esprit.

Lorsque l’on se prive de nourriture pendant une période définie, notre corps passe par un processus d’autoguérison qui est essentiel à notre survie comme à notre vie !

Mais encore, jeûner nous permet de mieux nous focaliser sur cette partie spirituelle qui nous constitue.

Donc, adoptez le jeûne comme un mode de vie. D’ailleurs vous avez peut-être déjà entendu de ce proverbe tibétain qui dit : « pour vivre longtemps, il faut manger la moitié… ». Alors, jeûnez de temps à autre, car le jeûne s’avère aussi être l’un des secrets de la longévité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.